Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

20 juin 2007 3 20 /06 /juin /2007 13:08

FLASH INFOS

MEUSSIEU BERNIE THE DOOR, SECRETAIRE D'ETAT A LA JEUNESSE ET AUX SPORTS, S'ADRESSE A LA FRANCE



 

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
13 juin 2007 3 13 /06 /juin /2007 17:18

 MAGOUILLE BLUES

KARAOKE









               MAGOUILLE BLUES (1974)
              
            Tous les 7 ans et même parfois avant on a droit au grand Carnaval
              Au Carnaval de la magouille
              Au grand défilé des embrouilles
              C'est tellement bidonnant
              Que ça en devient consternant
              Le candidat à l'ordre moral
              Avec sa gueule à faire châtrer tous les mâles
              Il nous parle sans rigoler
              De vieilles vertus desséchées
              Travail Famille Patrie ça va changer
              Le père La Pudeur va nous réformer, Mémé
              Il nous dit dans son programme d'acier
              Que les mâles doivent se retirer
              Lui il a quand même dérapé
              3 ou 4 fois dans sa moitié
              Il est vrai qu'c'était pour engendrer
              Des bons Français à l'âme bien trempée, Pépé
              
             (Refrain)
              Magouille blues, ... (x 6)
              
                   Les autres glands qui s'opposent viennent tous du même camp
              Et c'est d'autant plus marrant de les voir se casser les dents
              En s'envoyant dans le nez tout' leurs turpitudes passées
              Avant qu'l'un d'eux soit Président avant qu'il en prenne pour 7 ans
              Ces messieurs à l'image sociale essaient de nous r'monter l'moral
              Ils iraient même qui l'aurait cru jusqu'à nous montrer leur cul
             
              Refrain
              
                 Ils n'ont jamais autant de coeur
              Que quand il leur faut beaucoup d'électeurs
              Quand le jour J sera passé
              Fini les serments fini les baisers
              Fini les bonnes résolutions
              On red'viendra tous des pauvr'cons
              En attendant ils veulent nous faire croire
              A des arguments de bazar
              Français Françaises soyez réalistes
              Afro-socialo-communistes
              C'est là qu'est le plus grand danger
              Pour notre vieux pays traumatisé, Zézé
              
              Refrain
              
                Moi pour vous dire la vérité
              Je suis plutôt pour le danger
              La seule chose qui m'inquiète
              C'est le mec qui se trouve à leur tête
              Car plusieurs fois par le passé
              Il a sa veste retournée
              Les seuls qui soient vraiment sympas
              Qui soient un peu comme vous et moi
              Je ne parle pas du royaliste
              Ni bien entendu du fasciste
              c'est qu'auront au bout du compte
              Que 2 ou 3% des voix, pourquoi ?
              
              Refrain
              
               Il est vrai que 2 ou 3% ça fait quand même pas mal de gens
              Pas mal de gens qui sont fichés et qui un jour vont s'retrouver
              Dans un stade militair'ment gardé où on pourra toujours chanter :
              
                                                        Refrain




            PAROLES ET MUSIQUE :

participe-present-futur-acoustic.jpg
          François BERANGER (1937-2003)           
Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
27 mai 2007 7 27 /05 /mai /2007 19:32

(Vieux) Thierry :

    

 

    

 

 

 

 

    










La charge, pour être efficace, doit être chargée, la vôtre est donc parfaitement conforme aux canons du genre. Toutefois, et le prenez pas mal jeune Karpov, on peut douter de la vraisemblance d'une partie du propos que vous imaginez pour Sarkozy - votre propos, donc.

     Prêter à l'élu en exercice un tel enthousiasme sexuel semble en effet aller contre l'évidence. Il apparaît qu’il n’est pas un frénétique coureur de jupons, ce en quoi il incarne - si l'on peut dire - une rupture effective avec tous ses prédécesseurs, hors De Gaulle sans doute.

     Jugez-en    : lorsque le quitta pour un autre l'ibère hystérique que sa fascination pour le show-biz et son penchant pour la trahison l'avaient fait épouser, bien loin de s’en féliciter et de passer à d’autres notre homme se battit et débattit, publiquement en sus, pour qu'elle revînt.

     Au lieu de refaire sa vie ou de multiplier les aventures avec les splendides beinbos qui pullulent dans les entourages des riches et puissants de ce monde, le bonhomme fit une conquête et une seule, une tristounette feuilletoniste au service politique du Figaro.

     Et encore s’agissait-il seulement de susciter de la jalousie chez l’infidèle Cécilia. Son époux n’est décidément pas taillé dans ce bois fort vert dont était fait les dirigeants français depuis des lustres - hors donc De Gaulle qui, comment dire, hum, voilà, bandait pour autre chose.

     La chef de la fausse droite qui aspirait à être présidente en lieu et place du leader de la droite avouée aurait d’ailleurs été bien inspirée d’entreprendre son adversaire sur le sujet : "ben Sarkozy y l’aime pas le cul c’est un problème, ça, les vrais gens dans le pays y aiment eux".

     Proférée ainsi avec la syntaxe approximative et les intonations de légère mégère qui la caractérisent, l’apostrophe aurait sans nul doute retourné le vote populaire en faveur de Royal. Non que cela m’importât personnellement, mais puisqu’elle-même avait l’air d’y tant tenir…

     Mais bien sûr, il aurait fallu pour cela qu’elle soit elle aussi d’une toute autre nature, moins coincée et plus ficelle. Et que ses proches conseillers soient tout différents de ce qu’ils sont : une trotskiste guère repentie, une grande bourgeoise avouée, un homosexuel paisible, etc.

     Bien à vous.

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 10:04

 











    





     Inquiet des difficultés sentimentales du couple présidentiel, le Sous-Lieutenant Karpov tient à leur rappeler avec affection qu'en France, tout commence et tout finit "par des chansons".

     Alors, pour contribuer à leur redonner du baume au coeur, du coeur à l'ouvrage et de l'ouvrage aux désoeuvrés, le S-L K. leur dédie une chansonnette, oh 3 fois rien. Tout est dans l'intention :

 

SARKOZY AUSSI


C'est dans un coin du bois d'Boulogne
     Qu'il a rencontré Cécilia
     Elle arrivait de la Bourgogne
     Lui arrivait en pyjama
     Il trouva vite une occasion
     D'engager la conversation

    

     Il faisait un temps superbe
     Cécilia s'est assise sur l'herbe
     Sarkozy aussi
     Elle pensait les arbres bourgeonnent
     Et les gueules de loup boutonnent
     Sarkozy aussi
     Près d'eux sifflait un poulet
     Les flics venaient de débouler
     Sarkozy aussi
     Un clochard ronflait tout proche
     Il avait une drôle de cloche
     Sarkozy aussi

    

     Afin d'séduire la petite chatte
     Il l'emmena dîner chez Fouquet's
     Comme elle est fine et délicat's
     Elle prit un pied d'cochon grillé
     Et pendant qu'elle mangeait le sien
     Lui fit du pied avec le sien

    

     Ell'prit un homard sauce tomates
     Il avait du poil au pattes
     Sarkozy aussi
     Puis une sorte de plat aux nouilles
     On aurait dit une andouille
     Sarkozy aussi
     Il lui prit un pâté en croûte
     Qui empestait la biroute
     Sarkozy aussi
     Puis un steak avec des frites
     Seulement les frites étaient tout'p'tites
     Sarkozy aussi

    

     Le Chablis lui tournant la tête
     Il murmura "quand tu voudras"
     Alors il emmena sa conquête
     Dans un palais tout près de là
     C'était l'hôtel de l'Elysée
     Et Matignon réunis

    

     Ell' trouva la chambre pas mirifiq'
     La femme de chambr' pleine de tics
     Sarkozy aussi
     Elle se lava les mains bien vite
     L'lavabo avait une fuite
     Sarkozy aussi
     Sous la télé y avait une cale
     Car elle était toute bancale
     Sarkozy aussi
     Y'avait un fauteuil un peu naze
     Z'avaient dû l'ach'ter d'occase
     Sarkozy aussi
     Et des draps de soie de Chine
     Lui titillaient sa mandoline
     Sarkozy aussi

    

 

     (non, pas de remerciements. Tout est dans l'intention, le S-L Karpov vous le redit)

 

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 23:36

BLOG OUVERT

 

 

LE BLOG DU SOUS-LIEUTENANT EST OUVERT.

 

ENVOYEZ CE QUE VOUS VOULEZ : COMMENTAIRES, ARTICLES... LE SOUS-LIEUTENANT PUBLIERA.

 

ALLEZ ZOU ! SECOUEZ-VOUS ET PROFITEZ : DE JEUDI A DIMANCHE, LE SOUS-LIEUTENANT NE SERA PLUS SUR SON BLOG.

 

A SON RETOUR, IL PUBLIERA LES ENVOIS.

 

ALLEZ CIAO 

 

YACEDJAZ

Blog non disponible
La page demandée n'existe pas ou n'est plus disponible !
Pourquoi ? Quelques explications...

Le responsable du blog souslebalcon.canalblog.com a supprimé son compte sur CanalBlog

Le responsable du blog, c'est écureuil... (fille de Sarah)
Voilà, Sarah a mis fin au blog... c'est pas beau ça ?
Elle a menti ouvertement, c'est grave non ?

S-L K. : boh, une de perdue 10 de perdues, comme disait Michel Colucci. 


UN DE BARCELONE

Pour la tisane c'est sûr, je ne picole plus depuis belle lurette. Par contre pour les pompes aucun problème.
(téci, 10 ans d'arts martiaux.)
Ps: Je me doutais bien que tu forçais sur le jaja, ça se renifle

Je t'envoie cette réponse sous-fifre, je n'ai pas eu le temps de le faire souslebalcon avant fermeture.
Mon avis que tu devais être trop bourré pour taper une adresse mail, vue que Yaced y était parvenu, lui, quelques minutes plus tôt.
Je ne viendrai pas chez toi, même si certains pôtes y sont.
Pas envie d'alimenter un truc pareil. Question de style.
Te foule pas d'une réponse, elle serait pas lue.
Bye, Bye ma petite goule.

 

S-L K. : ciao (tu vas à Barcelonnette ?). Pour le pedigree du Sous-Lieutenant, c'est ceinture noire technique shotokan. "Technique" seulement parce qu'il a pas pu faire les combats : déplacement de lombaires.

Et tu me rajoutes une bonne dizaine d'années de "full contact". Palmarès : 1 combat, 1 match nul, 0 défaite.

Comme le Sous-Lieutenant en-rhum-é te le disait cette nuit et  te le redit ce mat' : tu peux pas suivre. T'as ni les munitions ni le mental. 


ANONYME

sarah n'est même pas une petite bourge, c'est une commère manipulatrice
et il se peut bien qu'écureuil ne soit même pas en cause
yaced, le blog était bien fait, j'espère que tu le referas,
tiens nous en au courant ici

 S-L K. :  on t'a reconnue Anne Onyme !

YANNOS

Salut téci, karpov, yacedjaz...Bon le blog sous le balcon a comme qui dirait subit une forte perturbation avant d'imploser en un coup de clic...C'est bien dommage...Je commençais à peine à m'y faire, à discuter un peu. J'espère qu'un autre lieu va voir le jour. Bonne nuit à vous. Yannos.(°°).Todeti.


TECI

Le plus effroyable est d'avoir détruit ainsi, dans un mouvement de rage le blog, sans laisser le temps de prendre une décision collective, sans nous laisser la moindre chance de nous organiser, sans nous permettre de prendre les différents contacts des uns et des autres, de s'entendre sur une scission possible. Cruauté inouïe et exemplaire.
Et tout ça pour une histoire d'égo à la noix.
La destruction sans sommation est mille fois plus condamnable que l'altercation.
Je n'y vois qu'un acte féroce et inexcusable. Des mois d'échanges volatilisés en un clin-d'oeil.
Une attitude de bourreau, de la folie destructrice sans aucune ambiguïté possible, s'est manifestée.


(VIEUX) THIERRY

Je vous prie de m'excuser, jeune Karpov, de ne pas être beaucoup intervenu sur votre bloc-note depuis dix jours, alors que vous m'y aviez accueilli à bras ouverts. Je vais tâcher, c’est promis, de faire mieux désormais. Mais c’est que j’avais fort à faire en ville car dans le cadre de son ouverture à gauche le président Sarkozy me proposait de devenir ministre des armées et des polices, ce qui a entrainé vous vous en doutez bien de longues tractations mais finalement l’affaire ne s’est pas faite car nous n’avons pas réussi à nous mettre d’accord sur le montant de mes émoluments et défraiements.

C’est dommage d’ailleurs car dans ces fonctions non seulement j’aurais bénéficié de la possibilité de me faire escorter en toute occasion de gardes républicains nombreux et chamarrés, ce qui tout de même a bien de l’allure, mais aussi, le ministère du boulevard Saint-Germain étant le successeur et héritier entre autres de celui qu’antan on réservait à l’air, j’aurais profité d’un accès privilégié à des archives nombreuses et détaillées par la fouille énergique et méthodique desquelles nous aurions enfin déterminé sans contestation possible ce que faisait l’ex-bagnard Tillon ce fameux 8 mai.

Outre cela, le peu de temps libre qui m’était laissé par ces tractations a été presque tout entier passé sous-le-balcon, où quelques lignes anodines sur la cruauté chez les animaux m’ont valu, et il a fallu m’en défendre tant bien que mal, tout d’abord de rudes attaques de Yacedjaz, articulées et d’un ton assez modéré si l’on songe que ce garçon m’avait traité de ‘salope graphomane’ la première fois que j’ai eu affaire à lui - chez Onfray que c’était, même -, ensuite prolongées de lourdes charges d’Inter-Lied, pas de commentaires à leur sujet tant qu’il ne sera pas ici pour y répondre.

Sur ce et dans un mouvement qu’un amateur de complot croirait synchronisé, Sarkozy s’en est retourné vers Alliot-Marie et sous-le-balcon a explosé en plein vol, on ignore encore les causes exactes de cet accident mais la boîte noire témoigne que durant les dernières minutes il y eut dans le cockpit de vifs échanges entre les pilotes du blog, il était question de manipulations des commandes, interdites selon certains, maladroites selon d’autres, était aussi évoqué un écureuil volant et on sait hélas ce qu’il advient lorsque un animal en plein vol est aspiré dans un réacteur… Si bien que me revoici.

Bien à vous.

S-L K. : Qu'à cela ne tienne, (Vieux) Thierry, la proposition de Karpov tient toujours. Tenir tribune ici quand vous voulez avec ce que vous voulez. Karpov vous proposerait bien des émoluments mais, comme vous ne l'ignorez pas, il milite, entre autres, pour l'abolition de l'échange mercantile. Force et Honneur.

 

CLAUDE

blog, suite:  sarah a utilisé son "plein pouvoir" en "punissant" tout le monde sans le consentement de quiconque. Attitude de la puissance colérique, qui dispose des moyens technologiques, d'une seule contre le groupe. CQFD.  Salut à tout le monde !

 

S-L K. : Tout de même, cette Sarah, Karpov ne peut pas s'empêcher de la trouver "sexy" dans ses emportements.

 

BARUCH

Viendez tous faire un tour sur :
http://cyranodebergerac.canalblog.com/

qui chante réellement sous le balcon ?

c'est moche, c'est pas fini, mais ça existe....

 

ESTHER

Bon, je me fais opérer et tout explose !
Je n'aime pas cette attitude de la part de sarah que je trouve totalitaire !
baruch, je n'arrive pas à me connecter à l'adresse que tu as  laissée, en revanche, j'ai laissé un mot sur le site de Dingo;
Allez, on se retrouve, sans baisser les bras
bises à tous

 

 SILVIA

ne lançons pas d'anathème, et là je fais, humblement, mon auto-critique...( l'anonyme c'était moi )

cette réaction s'explique probablement par le fait que la disparition du texte a été unanimement réprouvée, ce qui a dû fortement surprendre Sarah, elle comptait peut-être sur le soutien de quelques uns

elle était loin de se douter que la liberté d'expression, conquise par tant de sacrifices, est en France un droit sur lequel on n'entend pas faire de concession

nous pouvons donc comprendre, il s'agit d'une différence culturelle, parce que l'Amérique du nord est bâtie surtout  sur l'affirmation de la puissance, principe dont  tout individu est forcément plus ou moins imprégné

ce serait une preuve de flexibilité d'esprit si tout le monde se remettait à table pour se comprendre et repartir sur de meilleures bases dans cette complicité d'idée qui était bien réelle

help, quelqu'un peut donner  l'adresse du site de Dingo ?
Votre

S-L K. : Quôa ?! "Anne Onyme" c'était donc toi ! Enfer et damnation !

(Le site de Dingo, ça pourrait être : caniscanich.coucouchpanier.com)

 


YACEDJAZ

http://o2soudubalcon.canalblog.com/
Je suis entrain de le reconstruire "Au-dessous du balcon"
Alors l'adresse nouvelle c'est ici :
http://o2soudubalcon.canalblog.com/

Un peu de patience, et je vais améliorer la forme petit à petit... Je ne vous laisse pas tomber...
Bonne journée.

DES OSAGES

Merci au Jeune K pour l'ouverture de sa porte.
Bonjour à tous.
Zut de zut !
Le balcon s'est écroulé et ce qui était dessous avec ?
Bon, mais il y a des survivants à certaines dématérialisations...
A la bonne heure !
(j'espère qu'il n'y a pas de blessé(e)s ...)
Bien à vous.


PHALLUS ALIAS CALOG EROS

Ainsi parlait Sarah à tous, tra…

 

…hissant le cœur des autres par un contre-pied (pourquoi s’envoyer en l’air quand on peut prendre son pied ?)

 

« L’amour et le sexe m’habitent en alternance dans un va et vient continu qui me réjouit»

 

Pour se couvrir elle signe (de sang-froid) True Man Capote
et finit par la mettre dans la raie-publique (hommage à Karpov) à tout le monde


YACEDJAZ

Au-dessous du balcon est rénové...
Vous pouvez venir y discuter librement.
c'est à l'adresse suivante :

http://o2soudubalcon.canalblog.com/

Merci, Karpov.

S-L K. : il vous en prie.

 

 

ET MAINTENANT LE SOUS-LIEUTENANT VOUS DIS "ALLEZ CIAO" ! JUSQU'A DIMANCHE SOIR. POSEZ VOS ENVOIS DANS LA GRANDE CORBEILLE  A GAUCHE DE L'ENTREE ET LE S-L K. LES RECUPERERA ET PUBLIERA DIMANCHE

ALLEZ CIAO


 

 

 

 

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 18:31

SEX IS BEAUTIFUL
                                   

CAPITALISTIC SEX IS UGLY   

Contrepoint à l'article "Saturday night fever" (Sarah O) sur souslebalcon.canalblog.com


    

                                                                          (ça ne plaît pas à Karpov)

 

     Les manuels de "savoir-vivre" autrefois réservés à ceux qui savaient lire ou avaient et le temps et l'argent pour la lecture, se sont démocratisés grâce à la marchandisation du monde.

     Le "Désormais tout est possible" est le micro-string qui dissimule à peine la pornographie de l'échange mercantile : ici on vend. Rien d'autre. On vend du sexe comme tout autre marchandise, du boudin, des missiles ou du Chanel n°5.

     Certainement il y a un enjeu, et de taille (Karpov ne parle pas de dimensions d'organes) : la sexualité est la dernière sphère de liberté qu'il reste au capitalisme à souiller, à piller, à formater, A REIFIER (= transformer en objet-marchandise).

     "La révolution sexuelle des années 70" n'a pas eu lieu. Elle s'est abîmée dans le SIDA et le retour à la morale bourgeoise.

     Dans ce contexte évidemment, la répugnante "étiquette" à la Nadine de Rothschild peut y trouver sa place : après le coach de vie, le coach sportif, le conseiller en look et celui en entretien d'embauche, voici le "sexpert" qui - moyennant flouze - se glisse dans ton plumard et te sussurre à l'oreille la manière correcte de sucer ou de te faire sucer délicatement le coquillage et aspirer le poireau comme à la Cour d'Angleterre.

     Oui, le porno s'est fait "chic", càd vulgaire, veule, formaté, robotique, banal, aliéné, triste comme ses VRP.

     "Plus les règles collectives disparaissent, plus on en a besoin à un niveau individuel pour rendre les rapports humains moins violents et le quotidien plus vivable".

     On ne saurait être plus clair : il existe un marché de la misère sexuelle, comme il existe le charity business.

     Oui, "l'Amérique du Nord n'est pas le berceau de la sexologie pour rien". Les dernières enquêtes sur le sujet montraient que 40% des états-uniennes simulaient l'orgasme à leurs états-uniens de maris qui n'y voyaient goutte (de sperme). Alors, pour sûr, y'a du blé à se faire pour les sexologues, les sexperts, les bitologues et les mouligassologues, les orgasmologues, les bandologues et les point-Géologues. Tout comme ce sont les "States" qui ont impulsé la vogue de la diététique : là-bas, les trottoirs s'enfoncent sous le poids des obèses (obèse, oh baise...).

     Les guides, modes d'emploi et notices sur la "bagatelle" se vendent comme des préservatifs. Pour l'épanouissement sexuel, cela n'aura aucun effet : on est dans le domaine du marketing, pas de la libération sexuelle.
   
     La grande Mère-maquerelle canadienne (qui a un nom à coucher dehors que Karpov a eu la bonne idée d'oublier) de ce fatras marketé nous apprend donc à « ne pas baver ou aspirer trop fort la langue de son partenaire quand on l'embrasse», à ne « pas pointer du doigt un sexe trop petit», et à «organiser une première orgie avec élégance».
     Merci Madame. Est-ce qu'on peut se pisser dans la bouche ou s'introduire une pointe d'index vengeur là où vous savez, Madame, au lieu d'en griller une après "l'acte" ? Ah... c'est 1000 dollars canadiens la réponse. Bon, ben, on improvisera, au revoir Madame. Ah oui, la facture... Vous acceptez les chèques ?

     Le Vieux Continent (désormais incontinent de la conscience critique) emboîte le pas aux sous-doués états-uniens avec une vénalité qui donne envie de se faire bonne soeur ou cul-de-jatte ou pendu : « Faire l'amour ou choisir un bouquet.» Et pourquoi pas : "baiser ou chier une horloge" ; ou "baiser une horloge et se garnir d'un bouquet dans le fion pour la Saint-Valentin" ?

     "Timides comme au bal des débutants, les Français ne vont pas aussi loin pour l'instant que leurs homologues nord-américains".

     T'inquiètes, ça va v'nir. En particulier, il se hurle à l'oreille des "milieux autorisés" que le nouveau couple présidentiel a un besoin urgent de renouvellement d'"imagination" érotisante. Surtout Madame (ê ! mettez-vous à sa place : z'arrivez au saut du lit et vous apercevez le nouveau Président en string tricolore qui vous ouvre ses draps bordés de lys roses : AAAAAAAAH !!)

     Chouette ! La princesse Mimine de Clermont-Ferrand s'est enfin décidé à nous vendre sa passionnante expérience de jeune aristocrate ex-vierge ex-pubère (eh oui, tout a une fin, même l'innocence). Elle raconte donc comment ça s'est passé la 1ère fois qu'elle s'est faite décapsuler.
    
     "Quand j'étais petite, on ne parlait jamais de ces choses-là. On ne nous disait rien, on ne savait rien... Vous imaginez les catastrophes ? Or faire l'amour, choisir un bouquet ou dresser une table, ce sont des actes de la vie quotidienne. Il fallait arrêter avec ces non-dits, dédramatiser tout ça. Et puis, aujourd'hui, qui arrive encore vierge au mariage ? La société a tellement évolué, les codes devaient suivre."

      Etre une aristo-femelle libérée, c'est pas si facile, hein Mimine ? Merci pour les femmes pas libérées. Mais Mimine de Clermont-Ferrand, elle, c'en est une, une vraie de vraie :

     « Sincérité, respect, honnêteté, générosité. Traitez les autres comme vous aimeriez qu'on vous traite. A partir de là, on peut tout imaginer, même grimper à quatre pattes sur une armoire ! Ce n'est pas parce qu'on est en position horizontale qu'on est dispensé de se montrer courtois
    
     Et même poète, comme dans "Le Dernier Tango à Paris", Branlons Mado sodomisant Maria Schneider au beurre de Normandie en déclamant des alexandrins... le grand savoir-vivre, Mimine ! La classe, quoi. Mais cette classe-là n'est pas donnée à tout le monde, apparemment pas à la classe aristocratique.

     Dans la bouche des "sexperts", le plaisir sexuel a un arrière-goût de pourriture marchande.
 

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 15:05

commentaires de (Vieux) Thierry

Message commenté :  Commémoration du 8 mai 1945 par Karpov

à Charles-Edouard

A Charles-Edouard, donc, qui n'est plus là mais qui est quand même là sans être là, ce n'est pas une transsubstantiation que l'on se rassure, mais une simple évanescence.

Flou que l'on retrouve dans votre argumentation, Charles-Edouard. A ceux, nombreux, qui pensent que l'attitude du PCF de 1938 à 1940 mérite au mieux le manteau de Noé et si l'on est moins charitable une critique sévère, vous assénez trente pages de l'inénarrable Annie Lacroix-Riz. C'est parce que je suis un garçon fondamentalement bien élevé que je la qualifie ainsi, d'autres plus expéditifs mais en somme plus exacts useraient du terme clownesque.

Mandarin à Paris VII, symptomatiquement membre du fantômatique Pôle de renaissance communiste en France, propagandiste plus qu'historienne, Annie Lacroix-Riz est de ces personnes à qui on peut libéralement appliquer le terme stalinien puisqu'elle s'est livré tout au long de sa carrière à une apologie effrénée du bandit géorgien et à une remise en perspective proprement outrageante de ses hauts faits.

Je ne pourrai bien sûr pas relever toutes les inexactitudes qui émaillent ces trente pages de fichaises, d'autant qu'un certain nombre d'entre elles m'échappent sans doute, mais notons par exemple qu'imputer l'assassinat de Barthou aux nazis relève de ce genre de fantaisies complotistes qui attribuent aux martiens l'assassinat du président Kennedy.

Soucieuse tel un artiste de music-hall de souligner l'effet pour ajouter au comique par exagération, Annie Lacroix-Riz poursuit incontinent qu'ils agirent ainsi pour le remplacer par Laval, plus acquis à leur cause. Précisons pour ceux qui ont un peu perdu de vue ces péripéties lointaines que l'épisode se déroule non sous Vichy mais en 1934, ce que la petite Annie semble oublier: si les nazis avaient eu alors les moyens de choisir un ministre français, on peut penser qu'ils n'auraient pas jeté leur dévolu sur un homme qui souhaitait ouvertement un rapprochement avec l'Italie mussolinienne pour contrer un péril nazi qu'il dénonçait tout aussi ouvertement. Quant à Barthou, rappelons qu'il fut une victime collatérale comme on dit aujourd'hui de l'assassinat du Roi serbe de Yougoslavie Alexandre Ier par un exalté croate.

Plus largement et pour en éviter la lecture à ceux qui sont pressés, résumons le papier d'Annie Lacroix-Riz: en fait, les élites de la troisième république et les polices nazies étaient peuplées
d'anti-communistes. Etonnant, non ?
Bien à vous.
  (Vieux) Thierry 10/05/07 - 14:57

 

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 15:33

BLOG EN REFECTION IDEOLOGIQUE

BIENTÔT SUR KARPOV.OVER-BLOG.NET

SOUS-LIEUTENANT PIOTR MARAT KARPOV

CAHIERS DES CHARGES : PAS DE CENSURE

PUBLICATION DE CERTAINS ENVOIS EN 1ère PAGE SUR DECISION DU COMITE DE REDACTION COMPOSE DE  : Sous-Lieutenant Karpov

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article