Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

14 octobre 2007 7 14 /10 /octobre /2007 15:47
GAI GAI PACSONS-LES !


Laporte-jambon.jpg

rubon108.jpg
(De Président Sarko, il dit : "Des hommes comme lui, il faudrait qu'ils soient plus nombreux en France")




(Le nabot élyséen, quant à lui, considère Bernie the door comme son "ministre préféré")


     
La situation est désespérante, mais pas grave. Certes Cécilia s'est de nouveau "fait la valise" (terme également employé en rugby), mais cela était prévisible face à l'hyper-activité émotive provoquée chez son petit bonhomme de mari par sa propre élection, tant il est frappant que la présidence convoitée depuis le berceau ne l'a ni embelli ni rasséréné (bien au contraire).
     Certes, le XV de France, coaché par un Laporte "madrangisé", s'est de nouveau ramassé contre l'équipe d'Angleterre, trop contente de profiter de cette psycho-rigidité rugbystique pour pouvoir défendre, dans une semaine, son titre de championne du monde, alors qu'il n'y a pas 15 jours elle était à la rue (36 pions à rien dans la musette, encaissés contre l'Afrique du Sud !).
      
  De ces lamentables râteaux synchronisés des 2 psychotiques sur-médiatisés, on peut tirer du "positif" : ces 2-là se cherchent depuis trop longtemps pour ne pas, au seuil de la catastrophique situation dans laquelle ils se sont mis à pieds joints jusqu'à la ceinture, appuyer l'un sur l'autre leurs détresses mutuelles. C'est dans ce genre de pitoyable naufrage que se forgent les plus belles amitiés amoureuses.

      N'écoutant que sa compassion d'humaniste invétéré, le Sous-Lieutenant Karpov invite le nabot survolté et le représentant en jambon et produits de luxe à assumer l'inévitable conséquence de leurs faillites respectives :

                                                  PACSEZ-VOUS LES GARS !                                  

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
13 octobre 2007 6 13 /10 /octobre /2007 15:26
AVIS DE NON-RECHERCHE

jtroyal_wideweb__470x448_0.jpg

Sexe : neutre    

Âge : 53     Taille : 1m55     Poids : 60 kgs

Profession : Maréchale au logis

Signes particuliers
: obsessions christianisantes et aptitude aux néologismes distingués

    
     Si vous avez des renseignements sur cette personne, merci d'avance de les garder pour vous.
Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
12 octobre 2007 5 12 /10 /octobre /2007 18:37
AVIS DE RECHERCHE

2366205048.jpg
        Sexe : féminin
    
Confession religieuse : apostolique romaine
    
Taille : 1m 65      Poids : 58kgs      Âge (officiel) : 46
   
     Signes particuliers : abstentionniste lors des seconds tours de présidentielles ; déteste les nabots élyséens qui "s'accrochent" désespérément à elle, préférence marquée pour  les leaders Arabes hiératiques.
    
     
                         En cas d'informations en votre disposition, éviter de téléphoner à :

imagesca8zm2v2-1.jpg
        Sexe : masculin
     
Confession religieuse : syncrétisme néo-états-unien
     
Taille : 1m 45       Poids : 84 kgs      Âge (officiel) : 54
  
     Signes particuliers : capable de se faire élire Président de la
République afin de récupérer une épouse.
                     
Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 17:15
QUI SONT LES JAMBONS ?


Laporte.jpgjambon-Madrange.jpg
















                  imagesca8zm2v2-1.jpg


                                                                                                                                              





     En moins de temps qu'il n'en faudra à Président Sarko pour reprendre leurs billes à nos pauvres syndicats hexagonaux, l'organisation de la 6ème Coupe du Monde de rugby a donné lieu à un massacre à la tronçonneuse (non karpovienne) de ce sport et cela, au nom même de ses "valeurs", que les sponsors ont repris à leur compte afin d'assurer un marketing terroriste de luxe digne des concurrents du foot.

    
La mort du rugby à XV hexagonal

     L'assassinat était prémédité mais on ne le réalise que maintenant, une fois le jeu frappé à mort par l'enjeu idéologique et financier. Qui a donné l'ordre, cela ne peut venir que du plus haut de l'Etat : le nabot présidentiel se rêve "demi de mêlée" et capitaine du XV gouvernemental.
     Son bras armé, il se l'est choisi comme à la foire aux bestiaux : Bernard Laporte (dit Bernie the door), qui se rêva et sera effectivement bientôt secrétaire d'Etat à la Jeunesse formatée et aux Sports idéologisés. Le sélectionneur sélectionné va donc troquer son adjoint Jo Maso (patronyme prédestiné) pour Roselyne Bachelot, sorte d'énorme méduse violacée s'exprimant exclusivement par gloussements auto-satisfaits (en quelque sorte, Bernie va devenir son maso à elle). Il aura tout loisir de tenter d'expliquer les règles du ballon ovale à celle qui, il n'y a pas un mois, ignorait même qu'il pût exister un ballon "ovale" et désormais envoie au staff du XV de France 50 SMS par heure, pour exprimer : a) son enthousiasme ; b) son soutien ; c) ses condoléances (puisque ce XV-là a décidé de perdre d'entrée de jeu).

 
La scène du crime

       D'aucuns parmi vous auront assisté on the air à l'exécution capitale : c'était le 7 septembre à 20h30, à Saint-Denis  morne plaine.
     Pendant que 80 000 personnes attendaient fébrilement (vu le prix des places) que la fête commence, 14 millions de télespectateurs réalisèrent soudain soit avec satisfaction pour la grande majorité, soit avec horreur pour ceux qui apprécient le rugby, que c'était TF1 qui retransmettrait la compétition (ainsi que la chaîne payante Eurosport). Le décor était planté : TF1-Bouygues-Sarkozy, ça donne autant envie de voir un match de rugby international que Boston / Saint-Louis en base-ball (ou peut-être un peu moins...).
Que cela ait comme seul mérite de réjouir ceux que le rugby indiffère ou même gonfle profondément ne justifie pas plus l'ignominie.
        Mais il est des mises en scène qui sortent du cadre d'un simple évènement où le tout-capitalisme cherche à se placer devant les caméras. Ci-devant un cas de figure exceptionnel.

    
L'affaire de la lettre

     Après le match d'ouverture Argentine-France (qui se solda par une logique défaite de Bleus jouant comme des "bleus" bleus de trouille, incapables de produire quoi que ce soit qui ressemble à du jeu - même de loin), on en apprit un peu plus sur la mise en condition concoctée par Bernie. Il se trouva que le XV français possède un arrière de classe internationale, Clément Poitrenaud le toulousain et que, en raison de son niveau de jeu exceptionnel, le staff lui signifia qu'il regarderait le match en costard-cravate officiels depuis les tribunes MAIS qu'il aurait l'insigne honneur de lire à ses petits camarades qui, eux, joueraient (pas assez bons pour rester sur la touche), la fameuse lettre de Guy Moquet à sa maman. Cette lettre qui a remué le nabot élyséen jusqu'au tréfond de son short se retrouva ainsi au centre d'une mise en scène idéologique à la Joseph Staline. C'est le futur ministre qui introduisit la missive, devenue texte officiel définissant la ligne du parti étatique sarkozyste. Par ukase officielle, elle sera infligée sans tarder à tous les élèves de France , après que leurs profs se soient fadés la lettre à Président Sarko. On nage dans l'épistolaire LOURD.
      Pauvre Guy Moquet... exhumé pour être fusillé une seconde fois. A ses proches s'il en a, P.M. Karpov adresse ses plus poignantes condoléances.

A la Bourse des "valeurs" rugbystiques

     La brusquerie avec laquelle les annonceurs publicitaires se sont saisis du monde de l'Ovalie, de sa "culture" et de ses "valeurs" rappelle la promptitude du Gi's qui se saisit d'une fillette irakienne pour la violer.
       Il faut reconnaître que les cadres du rugby français ont ouvert en grand les portes et fenêtres de leur clinquant établissement. Tous les requins s'engouffrèrent en même temps dans la nouvelle caverne d'Ali-Baba.
     A ce point, on ne sait plus si les "valeurs" du rugby c'est le goût, la couleur (rose porcinet), la fraîcheur et les tranches fines et luisantes, tandis que ce qui fait la tradition du jambon, c'est la camaraderie, le courage, la solidarité et l'esprit collectif.
     La rencontre inaugurale a délivré un début de réponse : les joueurs français se sont comportés comme des jambons cuits, que d'âpres charcutiers argentins découpèrent en tranches. Bernie the door est parvenu à MADRANGISER toute l'équipe. Nul doute qu'il soit définitivement apte à exercer ses compétences dans un ministère. Pour le récompenser, Sarkozy serait bien inspiré d'en créer un spécialement pour lui : le Ministère du Jambon ovale. C'est Roselyne qui s'éclaterait, elle qui semble fort apprécier la charcuterie rugbystique,  ses taureaux musculeux, ses sangliers gascons et ses saucisses en costumes officiciels 3 pièces.

L'espoir

     A ceux que cette descente aux Enfers afflige, le Sous-Lieutenant Karpov dit : n'ayez pas peur. Un espoir subsiste de sauver ce qui reste du rugby hexagonal. Cet espoir est porté par les joueurs eux-mêmes. La solution ne peut venir que de leurs prestations : 

     il est de toute 1ère nécessité que le XV de France ne sorte pas de sa poule et soit éliminé dès le 1er tour. C'est uniquement par cette voie que les paupières se dessilleront et que les soi-disant "spécialistes" consentiront à reconnaître que Bernie the door est sans contestation possible le plus mauvais sélectionneur de l'histoire du rugby hexagonal, celui par qui le marketing idéologique phagocyta l'Ovalie.
     Dès cet instant, Piotr Marat Karpov apporte son soutien le plus fervent aux équipes de Namibie, d'Irlande et naturellement aux vaillants Pumas argentins qui ont incité l'équipe de France à retrouver sa vérité, enfouie sous les immondices de la publicité capitalistique.
 
      Amis Namibiens, frères d'Irlande !
    
     Aidez les joueurs Français :
sur le terrain, foutez leur une branlée salutaire, dans les règles de l'art et le seul esprit du rugby, indénichable par les épiciers de TF1 et la caravane publicitaire accrochée à leurs étals. 


Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
12 septembre 2007 3 12 /09 /septembre /2007 11:28
IL REVIENT

     Le Sous-Lieutenant revient d'un périple quelque part sur la planète, pas très loin en fait de n'importe quel autre point de la petite sphère bleutée.

      Alors, il est allé là :

Suomi-07.JPG(minuit heure locale)


     ici :

Tallin.JPG

      mais aussi là :

Corona-Bar.JPG(22 heures locales)


     2 des 3 clichés ont été pris dans des capitales européennes d'autant plus accueillantes qu'elles sont peu en vogue.
     Voilà, à vos neurones et si vous dénichez dans l'un de vos "engrammes" (terme scientologique) où est-ce que le Sous-Lieutenant P.M. Karpov a bien pu traîner ses guêtres, tentez votre chance.
     
     En attendant,
tel un pilier en mêlée il fait sa rentrée front en avant. A demain.
            

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 14:07
MAILLOT JAUNI

Maillot-Jaune-Tour-de-France-2006.jpg
     Il semble que cette année, contrairement à l'an dernier, on n'attendra pas l'arrivée du Tour de France pour admettre que le vainqueur de la course utilise certains médicaments.

       Ne serait-il pas temps, pour la cohorte de journaleux que le Tour nourrit des miettes de ses éclats, de donner une fois pour toutes la règle déontologique du cyclisme comme de tous les sports professionnels médiatisés :

utilise tant que tu veux tout "médicament", mais point ne te fais attraper.

         Cela permettrait à bien des amateurs de cyclisme d'assimiler la ronflante hypocrisie de certains gros sponsors (notamment la marque "à 3 bandes") qui parlent de se désengager des courses cyclistes chaque fois qu'un coureur se fait pincer la seringue dans la cuisse.
         Ces requins-là savent pertinemment ce qui se trame dans les équipes arborant leurs logos consommationnistes ; ils en reconnaissent les effets remarquables, notamment au moment des bilans comptables. Les montagnes de profits générés par 3 semaines de Tour de France ne les incitent pas à jouer cartes sur table. N'est-il pas ô combien préférable de crier haro sur le baudet pris en flagrant délit d'avoine génétiquement modifiée.

          Quand est-ce que la fine équipe de France Télévision, qui  soutient et retransmet la course pour 180 pays, fera un travail plus subtil que celui qui consiste à roucouler à longueur d'antenne sur le "sport passion", la "course propre" et autres "ohlala quel moment d'émotion" ? Quand la chaîne "publique" enverra-t-elle des investigateurs à la recherche des lieux d'entraînement gardés secrets par les managers ?


seringues.jpg 

           Quand donneront-ils la parole aux médecins sportifs (pas ceux payés par le cyclisme professionnel) qui, depuis plus de 25 ans, parlent aux murs de l'évolution des techniques médicamenteuses permettant une amélioration exponentielle des performances du sportif (et une augmentation abyssale des risques de dommages collatéraux pour sa santé) ? "Performance", que voilà un mot qui met à genoux journalistes, spectateurs, sponsors, politicards et autres adorateurs du surhomme médiatique - enfant légitime de 3 parents adoptifs en "-isme" : le nazisme, le stalinisme ET le capitalisme.

          Nous vivons dans l'ère de "l'individu" ; les instances sportives ne manquent pas d'être imprégné de l'idéologie qui en découle et elles prétendent donc régler un problème systémique par des mesures individuelles. Le coureur qui se "charge", les médications qu'il s'inocule par une voie ou par une autre, ce n'est pas lui qui les a inventées. Ce n'est pas non plus lui qui supervise les réseaux qui permettent de se procurer les produits mis en cause. Et ce n'est pas plus lui qui, fort d'études en "médecine" avec spécialisation en "fabrication de surhommes à la clé", joue les "Dr Ferrari" pour transformer un être humain en...Ferrari.

          Voilà donc les coureurs sommés de se comporter en petits garçons, d'inventer des histoires d'une naïveté qui confine à l'innocence pour se dédouaner d'une prise évidente de substances prohibées : embouteillages, courrier égaré, pas de possibilités d'envoyer des mails, pas de téléphone portable (!). A quand un sportif dont l'humour pimenterait quelque peu le rituel obligé : il y avait un tremblement de terre, un tsunami, un nuage de sauterelles ou la 3ème guerre mondiale... spectacle affligeant de la personne traquée par les phares médiatiques, poussée à se dédire, à balbutier, à inventer des idioties pour échapper à une sanction-feuille de vigne.

     Peloton.jpg
      Le mode de production exige la compétitivité, la compétitivité nécessite la performance, la performance crée le spectacle, le spectacle suscite l'émotion "populaire", l'émotion se transforme en marchandise, la marchandise est facteur de profit, le profit doit augmenter et, au bout, la médicamentation sert d'huile dans les rouages pour que ceux-ci tournent à plein et toujours plus vite. Au risque que l'élément humain ne rompe. Mais celui-ci est interchangeable : une "star" chasse l'autre.

             Ainsi va la vie du cyclisme, que les autres sports concernés par la drôle de médecine "compétitionnelle", voient avec satisfaction (et soulagement) s'empêtrer dans ses histoires vaudevillesques sans fin, qui finissent par faire partie du spectacle lui-même. Dans le capitalisme, c'est comme dans la nature, rien ne se perd...

armstrong2000.jpg(cet Armstrong-là n'a pas marché sur la lune, non, il a accompli quelque chose de bien plus extraordinaire : il a remporté 7 fois le Tour de France après avoir failli mourir d'un cancer des testicules)
         
Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
14 juillet 2007 6 14 /07 /juillet /2007 13:52

EN BLANC ET EN NOIR


J.B. LENOIR
"ALABAMA BLUES"




 




"SABES QUE ELLOS MATARON A MI HERMANO Y A MI HERMANA"
Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
7 juillet 2007 6 07 /07 /juillet /2007 18:34
MENTEUR MENTEUR


Villepin.jpg

     C'était un grand poète, hussard et flamboyant

Un gandin, un esthète aux costumes voyants

Il éleva le bain au rang d'Art politique

Notre beau Villepin aristo et lubrique.


Mais il eut un rival, nabot très ambitieux

Le duel fut fatal à notre beau précieux

Le voila convoqué tel une de ces racailles

Las ! Le grand perroquet va finir à la baille.


"Adieu mes ambitions, au revoir mes maîtresses

Quand je s'rai en prison, gare à mes nobles fesses

A l'heure de la toilette il ne fera pas bon

Que je tourne la tête à mes potes de zonzon
".
Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 16:34
VICTOR SERGE

NAISSANCE DE NOTRE FORCE


     (Barcelone, vers 1925)     "Des ouvriers s'en allaient à travers la ville éblouissante vers leurs demeures des quartiers pauvres, le pas assoupli, les épaules redressées par un nouveau sentiment de force. Leurs mains ne se lassaient pas de caresser l'acier noir des armes, - et des effluves de force fière passaient de cet acier dans les bras musclés, les nuques et ces régions du crâne où se concentre, par une chimie mystérieuse, cette ardeur essentielle de vivre que nous appelons la volonté. L'homme qui porte une arme, surtout s'il fut longtemps désarmé et si c'est dans la ville moderne où la possession de l'arme, secrète et dangereuse, revêt une signification toujours proche du tragique, se sent grandi par le double sentiment du danger qu'il porte et du danger qu'il court. L'arme, lui restituant un droit primitif, le met hors la loi écrite. (La loi des autres). Dans la foule affairée des grandes artères, ces ouvriers, dégradés depuis toujours par le contraste de leurs vieux complets avachis ou de leurs salopettes avec les vêtements bourgeois, longeant les restaurants riches où ils n'entraient jamais, les cafés luxueux d'où s'échappaient des bouffées de musique, les vitrines, écrins prodigieux remplis d'objets tellement inaccessibles qu'ils n'excitaient même pas de tentations : cuirs, soies, nickel, or, perles, - croisant les femmes de l'autre race, aux carnations nuancées par l'hygiène et le plaisir comme par une suave lumière intérieure, gainées d'étoffes précieuses, croisant les hommes bien nourris aux visages reposés, aux regards distants de maîtres, sous les larges feutres, ces ouvriers caressaient de la main leurs brownings et passaient déjà comme se faufileraient inaperçus dans quelque troupeau paisible et gras des loups efflanqués méditant l'agression la plus téméraire".

 

Barcelona.jpg
(barricade dans Barcelone)
Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
24 juin 2007 7 24 /06 /juin /2007 09:55
CHARLOT

LES TEMPS MODERNES (1936)

"SO, YOU'RE THE LEADER"





Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article