Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

27 mai 2007 7 27 /05 /mai /2007 19:32

(Vieux) Thierry :

    

 

    

 

 

 

 

    










La charge, pour être efficace, doit être chargée, la vôtre est donc parfaitement conforme aux canons du genre. Toutefois, et le prenez pas mal jeune Karpov, on peut douter de la vraisemblance d'une partie du propos que vous imaginez pour Sarkozy - votre propos, donc.

     Prêter à l'élu en exercice un tel enthousiasme sexuel semble en effet aller contre l'évidence. Il apparaît qu’il n’est pas un frénétique coureur de jupons, ce en quoi il incarne - si l'on peut dire - une rupture effective avec tous ses prédécesseurs, hors De Gaulle sans doute.

     Jugez-en    : lorsque le quitta pour un autre l'ibère hystérique que sa fascination pour le show-biz et son penchant pour la trahison l'avaient fait épouser, bien loin de s’en féliciter et de passer à d’autres notre homme se battit et débattit, publiquement en sus, pour qu'elle revînt.

     Au lieu de refaire sa vie ou de multiplier les aventures avec les splendides beinbos qui pullulent dans les entourages des riches et puissants de ce monde, le bonhomme fit une conquête et une seule, une tristounette feuilletoniste au service politique du Figaro.

     Et encore s’agissait-il seulement de susciter de la jalousie chez l’infidèle Cécilia. Son époux n’est décidément pas taillé dans ce bois fort vert dont était fait les dirigeants français depuis des lustres - hors donc De Gaulle qui, comment dire, hum, voilà, bandait pour autre chose.

     La chef de la fausse droite qui aspirait à être présidente en lieu et place du leader de la droite avouée aurait d’ailleurs été bien inspirée d’entreprendre son adversaire sur le sujet : "ben Sarkozy y l’aime pas le cul c’est un problème, ça, les vrais gens dans le pays y aiment eux".

     Proférée ainsi avec la syntaxe approximative et les intonations de légère mégère qui la caractérisent, l’apostrophe aurait sans nul doute retourné le vote populaire en faveur de Royal. Non que cela m’importât personnellement, mais puisqu’elle-même avait l’air d’y tant tenir…

     Mais bien sûr, il aurait fallu pour cela qu’elle soit elle aussi d’une toute autre nature, moins coincée et plus ficelle. Et que ses proches conseillers soient tout différents de ce qu’ils sont : une trotskiste guère repentie, une grande bourgeoise avouée, un homosexuel paisible, etc.

     Bien à vous.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article

commentaires