Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2007 3 13 /06 /juin /2007 17:18

 MAGOUILLE BLUES

KARAOKE









               MAGOUILLE BLUES (1974)
              
            Tous les 7 ans et même parfois avant on a droit au grand Carnaval
              Au Carnaval de la magouille
              Au grand défilé des embrouilles
              C'est tellement bidonnant
              Que ça en devient consternant
              Le candidat à l'ordre moral
              Avec sa gueule à faire châtrer tous les mâles
              Il nous parle sans rigoler
              De vieilles vertus desséchées
              Travail Famille Patrie ça va changer
              Le père La Pudeur va nous réformer, Mémé
              Il nous dit dans son programme d'acier
              Que les mâles doivent se retirer
              Lui il a quand même dérapé
              3 ou 4 fois dans sa moitié
              Il est vrai qu'c'était pour engendrer
              Des bons Français à l'âme bien trempée, Pépé
              
             (Refrain)
              Magouille blues, ... (x 6)
              
                   Les autres glands qui s'opposent viennent tous du même camp
              Et c'est d'autant plus marrant de les voir se casser les dents
              En s'envoyant dans le nez tout' leurs turpitudes passées
              Avant qu'l'un d'eux soit Président avant qu'il en prenne pour 7 ans
              Ces messieurs à l'image sociale essaient de nous r'monter l'moral
              Ils iraient même qui l'aurait cru jusqu'à nous montrer leur cul
             
              Refrain
              
                 Ils n'ont jamais autant de coeur
              Que quand il leur faut beaucoup d'électeurs
              Quand le jour J sera passé
              Fini les serments fini les baisers
              Fini les bonnes résolutions
              On red'viendra tous des pauvr'cons
              En attendant ils veulent nous faire croire
              A des arguments de bazar
              Français Françaises soyez réalistes
              Afro-socialo-communistes
              C'est là qu'est le plus grand danger
              Pour notre vieux pays traumatisé, Zézé
              
              Refrain
              
                Moi pour vous dire la vérité
              Je suis plutôt pour le danger
              La seule chose qui m'inquiète
              C'est le mec qui se trouve à leur tête
              Car plusieurs fois par le passé
              Il a sa veste retournée
              Les seuls qui soient vraiment sympas
              Qui soient un peu comme vous et moi
              Je ne parle pas du royaliste
              Ni bien entendu du fasciste
              c'est qu'auront au bout du compte
              Que 2 ou 3% des voix, pourquoi ?
              
              Refrain
              
               Il est vrai que 2 ou 3% ça fait quand même pas mal de gens
              Pas mal de gens qui sont fichés et qui un jour vont s'retrouver
              Dans un stade militair'ment gardé où on pourra toujours chanter :
              
                                                        Refrain




            PAROLES ET MUSIQUE :

participe-present-futur-acoustic.jpg
          François BERANGER (1937-2003)           
Partager cet article
Repost0

commentaires

C
jeune vieux ach la relativité! reusement que l'inter n'est pas dans le coin.je constate quand même tes milieux de mois difficiles: tu passes du rhum ambré au banyuls ...pour finir au vin de payssalute
Répondre
S
     La jeunesse, la vieillesse, l'amour, la haine, l'ornithorynque, Interthoustra...     Le S-L K. a le privilège de vivre dans une région où ne manquent pas les petits vins    salut y guerra de clases
J
petite Charlotte,la liberté dans notre monde ultra-libéral est un leurre.Ma liberté n'a aucun sens si je pense au collectif, elle n'existe pas, je suis étouffé d'exigences et d'injonctions liées à ma culture d'occidental. Enfin, comment puis-je être libre dans un monde d'enchaînés? Karpov en concombre? why not?
Répondre
S
     En concombre MASQUE, John. Le Zorro des condiments, quoi. Et un verre de Banyuls, un.
C
Je viens de prendre un coup de vieux par la fôte du SLK.Béranger, Férré vu sen 1982 à Bourges.fait rien "vous n'aurez pas ma fleur"ciao caramba
Répondre
S
     Un coup de vieux ? Faut pas le prendre comme ça... un "coup de jeune plutôt". Karpov a eu la chance de voir 2 fois Béranger sur scène (il lui a même parlé, jeune inconcient qu'il était alors) et le vieux lion, il a vu un de ses concerts 2 ans avant sa disparition.     Chaque fois que t'entends une chanson de Béranger ou de Ferré, c'est comme si elle avait été toujours là dans la mémoire, prête à ressortir telle quelle.     Tu trouves pas que ça rajeunit ? Si en plus, tu chantes en même temps tout en sifflant quelque verres d'un vin de pays, c'est carrément la cure de jouvence.     Force et honneur
O
     En feuilletant le blog de la petite Charlotte (la fille du Sous lieutenant ? BOF...) , nous sommes tombés, par hasard, sur une photo de Karpov  (page 4 du blog). Karpov, tremble, car nous t'avons reconnu: tu es le concombre masqué, érotique icône de nos douze ans."Mais le vert paradis des amours enfantines..."
Répondre
S
     Oui, Karpov reconnaît volontiers le concombre justicier comme une de ses icônes. Et même,  il va le citer : "Quelle époque opaque !"
J
Ben on l'a pas ton blog, petite Charlotte! je te fais de grosses bises.Salut aussi Piotr Marat!
Répondre