Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 17:53






REVIENS MARECHAL ! TES ENFANTS ONT TRIOMPHE...



Une flamme sâââcréeu
Monte du sol natâââl
Et la Frââânce fugace
Te salue ô limace !
Tes électeurs qui t'aiment
Et vénèrent ta bave
A ton appel suprême
Ont répondu en "braves".

Refrain :
 
Social-traître nous voilà !
Devant toi, le sauveur de la Frââânce
Nous jurons, nous, tes gars
De servir et de suivre tes pas
  Social-traître nous voilà !
Tu nous as redonné l'espérance
La Pâââtrie renaîtra !
Social-traître, social-traître, nous voilà !


Tu as lutté sans cesse
Pour le salut des Fions
On parle avec tendresse
Du ministre félon
En offrant ton esprit
Ta traîtrise et ta Foi
Tu sauves la Pâââtrie
Une 3ème fois :


(au Refrain)

Quand ta voix nous répète
Afin de nous unir :
"Frââânçais levons la tête,
Regardons l'avenir !"
Nous, brandissant la toile
Du torchon immortel,
Dans l'ocre de tes selles,
Voyons luire le Ciel :


(au Refrain)

La plèbe est inhumaine
Quel triste épouvantail !
N'écoutons plus la haine
Exaltons le travail
Et gardons confiance
  En de nouvelles traces
Car limace, t'es la Frââânce,
La Frââânce, t'es limace !

(au Refrain)














































              la limace "socialiste" ne dépose sa trace luisante qu'au point du jour...


 
Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans karpov
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 09:38






LE NEZ ET LES DOIGTS CROCHUS, TEL EST LE...

MADOFF
Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans karpov
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 17:52

IL EST ALLE LOIN CE PETIT















the BONGO'S, fils et père
















L'EST PAS ALLE BIEN LOIN, L'AVATAR DU NABOT


la SARKOZY Family est sur la DEFENSE(-ive)

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans LA TRONCONNEUSE
commenter cet article
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 17:57

 

     Le 24 septembre 2009, le colonel Muammar Al Kadhafi a prononcé un discours à la tribune de l'ONU dont curieusement, on ne trouve nulle trace de traduction française intégrale dans les médias et sur la Toile. Pour pallier à cette regrettable lacune, le Sous-Lieutenant Piotr Marat Karpov se propose de vous en livrer quelques extraits [attention : le texte qui suit n'est qu'une reconstitution] :


     "Faire de moi un personnage folklorique inquiétant, un peu comme le grand méchant loup de vos contes pour enfants, cela plaît aux médias occidentaux. Naturellement, ils ont le culot de prétendre ainsi faire leur travail !

      Vous pouvez compter sur eux pour ne pas rapporter quoi que ce soit du fond de ce que je dis, et de n'en détailler que les aspects spectaculaires, comme le fait de déchirer la charte des Nations Unies, ce petit papier ridicule, ce que je fais devant vous [il s'exécute]. Les Occidentaux me décrivent comme un "terroriste" et, après avoir lâché ce grand mot - qui a pourtant, les concernant, une histoire éloquente - ils imaginent en avoir fini avec le terrorisme réel, les problèmes de l'Afrique et des pays pauvres, ils pensent exorciser l'injustice dans le monde et la manière atroce dont les grandes puissances impérialistes usent de leur pouvoir de destruction massive.


        L'ONU, cette organisation qui non seulement n'a pas empêché les guerres et les massacres de civils mais au contraire les a favorisés, ose me donner un quart d'heure de parole et considérer que je devrais la remercier à genou. Eh bien je parlerai le temps qu'il faudra !
[il prononce un discours de presque 2 heures

         Evoquons-là tout d'abord, cette ONU et son "Conseil de Sécurité". De quelle "sécurité" est-il question, sinon celle du monde occidental ? L'ONU telle qu'elle existe ne nous intéresse pas. Depuis sa création, il y a eu environ 65 guerres que non seulement l'Organisation n'a pu empêcher mais certaines grandes puissances y ont contribué voire même directement participé.

      Donc le Conseil assure cette "sécurité" des grands pays néo-colonialistes au détriment de celle du reste du monde. Par exemple, le "droit de Veto" permet aux membres de ce "Conseil" de déclencher la plupart des guerres pour préserver leurs intérêts. Ce "droit de veto" est contraire à la Charte de l'ONU ; à maintes reprises il a été utilisé  par 3 ou 4 pays pour éviter les guerres en Europe à un moment où la plupart des pays du Sud étaient colonisés. Cela jette le doute sur la légitimité des pays membres permanents (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Chine et Russie). Qui a donné à ces pays droit de veto ?  Dans la Charte de l'ONU, il est dit que nous sommes tous égaux. Le sommes nous ? Voilà pourquoi devant vous j'ai déchiré le livret du texte constitutionnel des Nations Unis. Je voudrais savoir comment les 4 pays ont obtenu ces sièges permanents au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Qui les a élus ? C'est illégal, dictatorial. Par conséquent nous ne reconnaissons pas ça.

 


       J'envisage la possibilité que la Lybie se retire de l'ONU, à moins que les prérogatives du Conseil de Sécurité ne soient transférées à l'Assemblée Générale des Nations Unies. Vous les chefs d'Etat, vous êtes comme des décors, on se moque de vous. Vous êtes là seulement pour prononcer  des discours et pas plus [applaudissements vifs]. Ces gens-là ont besoin de nous s'ils veulent nous exploiter pour blâmer un pays faible, autrement dit, on nous marginalise. De nous ils s'en foutent ! Soit nous sommes véritablement égaux, soit nous nous retirons pour créer une autre organisation. Nous ne pouvons accepter qu'on nous impose des sièges permanents, utilisés pour nous combattre systématiquement.

      Depuis sa création le Conseil de sécurité  ne nous procure aucune sécurité  ; au contraire il nous impose les sanctions et la terreur. Il est utilisé contre nous comme une arme.  Il ne devrait pas être appelé Conseil de Sécurité mais  "Conseil de la Terreur."

      Le Conseil de Sécurité n'a jamais condamné un de ses membres. Par le passé, nous l'avons accepté parce que nous n'étions pas présents et on nous a fait porter des vêtements datant de 1940, quand 3 ou 4 pays ont voulu se protéger contre l'Allemagne, mais maintenant plus jamais ! Il est hors de question d'accepter ce diktat un jour de plus.

       L'Afrique mérite un siège permanent au Conseil de sécurité des Nations unies [applaudissements]. En outre nous demandons aux pays qui ont colonisé les nations africaines de leur verser une indemnisation de 777 milliards de dollars. Il est inconcevable de ne pas avoir encore donné des sièges permanents au Conseil de Sécurité à toutes les organisations régionales comme les pays Non-Alignés, l'Union Africaine, la Ligue Arabe, l'Union des ex-pays soviétiques, l'Union Européenne, l'Amérique Latine.

      Je propose le transfert du siège de l'ONU ailleurs qu'ici, à New-York. Pourquoi pas Vienne, Pékin, New Delhi ou Syrte en Libye ? Prenez garde :  il existe un fort risque d'attentat contre le siège des Nations unies. Nous détenons des informations sérieuses, livrées par des membres d'Al-Qaïda emprisonnés en Libye, informations indiquant que le siège de l'ONU est la  prochaine cible d'Al-Qaïda.

      Qui sont-ils les véritables terroristes, sinon les grands empires qui utilisent des bombes atomiques, bien que  par la nouvelle politique du président américain soit quelque peu rassurante. Il faut admettre que l'actuel président Obama a changé de langage par rapport à ses prédécesseurs, qui utilisaient systématiquement un langage de peur et de terrorisme.

      Je propose une enquête sur toutes les guerres provoquées par les grandes puissances en Iraq comme en Afghanistan, à Gaza, à Grenade, au Vietnam, à Panama. Posons-nous la question des circonstances de l'exécution de l'ex-président irakien Saddam Hussein. Qui l'a exécuté le jour de la Grande Fête irakienne ? Pourquoi  ses exécutants étaient-ils masqués ? Autant d'interrogations négligées par l'ONU.

      En ce qui concerne le conflit entre l'Inde et le Pakistan sur le Kashmir, la solution serait un Kashmir indépendant qui agirait comme État tampon entre les 2 belligérants.

      Le 11 Septembre 2001, aucun Afghan n'a attaqué les États-Unis. L'objectif taliban de constituer un Etat islamique ne constituait pas une menace réelle. Si les Talibans veulent instituer un Etat religieux, d'accord, comme le Vatican. Le Vatican constitue-t-il un danger contre nous ? Non, bien entendu. Si les Talibans veulent créer un émirat islamique, qui prétend qu'ils sont l'ennemi à abattre ?

      Tout en condamnant l'invasion de Panama par les Etats-Unis d'Amérique, je demande la libération immédiate de l'ex-président panaméen Noriega.

      Pourquoi l'assassinat de Kennedy et d'autres crimes importants n'ont -ils jamais été élucidés ? Pourquoi leurs commanditaires n'ont-ils pas été inquiétés, notamment concernant des chefs d'Etat et des leaders politiques tels que Patrice Lumumba au Congo ?

      En Palestine, j'ai toujours dit que la solution était un seul pays démocratique dans lequel vivront les deux peuples israélien et palestinien.  Ceux qui prétendent le contraire sont des fauteurs de guerre. Créer deux pays était une erreur tragique. En réalité, depuis toujours le monde occidental porte en lui  la haine du peuple israélien ; ce  n'est pas le monde Arabe qui hait les Juifs ;  au contraire  ce dernier a apporté son soutien à ce peuple à l'époque où il était persécuté. Les Arabes ont abrité et protégé les Juifs du temps des Romains, lors de leur expulsion d'Andalousie et à l'époque des fours crématoires d'Hitler.

      A propos de la crise au Darfour, il s'agit de transformer l'aide internationale en projets de développement réels. L'Occident a compliqué comme à plaisir la situation dans le Darfour, défendant uniquement ses intérêts égoïstes.

      Tous les pays qui pêchent dans les eaux territoriales somaliennes, ce sont eux, les véritables "pirates".

      L'AIEA, qui est censé veiller sur la sécurité nucléaire du monde, est totalement partiale. Selon son Directeur Général en personne, Mohammed El Bardaï,  le contrôle de l'Agence ne s'effectue que dans certains pays et pas  dans d'autres, où les inspections sont "interdites", notamment tous les pays les plus armés sur le plan atomique. Il faut dénucléariser le Moyen-Orient, TOUT le Moyen-Orient.

      A cette "justice internationale" dont les pays impérialistes nous rebattent les oreilles, nous disons qu'il est facile d’envoyer leurs anciens protégés Charles Taylor et Hissen Habré à La Haye. Et pourquoi pas ceux qui sont responsables de la guerre en Irak ? A quand la traduction devant le Tribunal Pénal International des responsables Israéliens pour crimes de guerre à l'encontre des Palestiniens à Gaza, en territoires occupés et à Sabrah et Shatila ? Pourquoi seuls comparaissent ceux dont vous avez détruit les territoires ? Regardez la Yougoslavie sous Tito : elle était unie. Une fois balkanisée, vous l'avez poussée ensuite vers des conflits ethniques, pour masquer la recherche de vos intérêts bien compris.

      Si on nous parle des Droits de l'Homme et de la fameuse Convention de Genève, nous voudrions savoir pour quelle raison ils ne s'appliquent pas aux prisons de Guantanamo à Cuba et d'Abou Ghraïb en Irak.

      Les industries pharmaceutiques sont ouvertement responsables de la prolifération des virus, utilisés comme armes pour produire ensuite des antidotes. Je réclame que ces firmes soient obligées de distribuer gratuitement les vaccins. On peut prévoir que le prochain virus sera "marin" et proviendra de la consommation du poisson.

       Certains chefs d'Etat m'ont informé de leurs difficultés à obtenir des autorisations d'entrée pour leurs délégués. Un co-pilote d'un chef d'Etat a été empêché d'entrer en Amérique, en tant que "persona non grata" ! Le garde  du corps d'un autre s'est vu refuser le visa ! Un chef d'Etat est arrivé sans son médecin, empêché de l'accompagner ! On se permet même de nous limiter un périmètre à ne pas dépasser lors de notre séjour à New-York !  Qu'est-ce que c'est que ces façons d'agir ?  Nous ne sommes pas dans la prison de Guantanamo ! Ceux qui sont déjà venus en Lybie savent que la tradition d'hospitalité bannit ces pratiques mesquines.

[il lance un livret blanc à la figure de son représentant au Conseil de sécurité des Nations Unies]

      Depuis l'invasion de l'Irak par l'armée américaine sans mandat de l'ONU, celle-ci a perdu le peu de crédibilité qui lui restait. Je vous remercie.

[applaudissements nourris des nations du Sud et des pays non-alignés] 

 

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans karpov
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 10:19


AUCUNE "LIBERTE" AUTRE QUE BOURGEOISE NE S'EST GLISSE DANS LA DEMOCRATIE

     La plupart des néo-théoriciens du communisme révolutionnaire ont voulu voir dans la démocratie la réalisation effective des idéaux communistes. C'est dire si, dès le départ, ces gens-là n'hésitèrent pas à rompre avec l'oeuvre fondatrice de Marx/Engels qui, par contre, avaient commencé par trancher le noeud gordien de la démocratie en tant que but prétendu de la classe ouvrière. Cette nécessaire et radicale coupure d'avec l'anarchisme et ses avatars permit l'irruption d'une théorie qui n'avait pas de révolutionnaire que l'appellation, mais l'ensemble du corpus qui la délimitait par rapport aux idéologies concurrentes.

      L'apport décisif de la Gauche Italienne à cette divergence fondamentale entre théorie révolutionnaire et démocratie fut l'anti-démocratisme, revendiqué en tant que comportement politique dont l'exemple le plus frappant est l'abstentionnisme révolutionnaire prôné par le Parti Communiste d'Italie dès sa fondation en 1921. La démocratie étant démasquée comme forme achevée de la domination bourgeoise, le programme de la société future s'affirme comme dépassement de cette domination et donc, comme dépassement de la démocratie elle-même.

       Dès qu'elle a pris conscience de son omnipotence idéologique et politique, la Bourgeoisie s'est emparée de l'escroquerie démocratique, l'a développée et élevée au rang de procédures ritualisées. Tout est faux dans les préceptes de la démocratie : la liberté politique illusoire, l'égalité dissimulant plus ou moins efficacement l'esclavage salarié. Pour ces raisons, d'aucuns ont bien voulu croire que le communisme révolutionnaire aspirait à réaliser les véritables idéaux démocratiques ; la plupart s'y sont fourvoyés au point de plonger à leur tour dans le Barnum électoral. D'abord Marx - qui n'a pas connu ces piètres "révolutionnaires" cherchant à se faire "élire" n'importe où - avait déjà tranché dans le vif, affirmant le caractère radical du prolétariat (la classe salariée), de par sa position dans le processus économique et donc, le nécessaire radicalisme politique de sa révolution prochaine.

       Il établit ainsi l'opposition irréductible entre idéologie bourgeoise démocratique et théorie révolutionnaire. Le trinôme individu - démocratie - Etat est dépassé par la nature sociale de l'être humain aspirant à vivre en tant que cellule organique de la gemenweisen, la communauté humaine. Or, dans la démocratie - qui ne peut être finalement que bourgeoise - entre l'homme-citoyen, soumis à l'impératif catégorique de la société capitaliste, et l'"Homme" abstrait des Droits de l'Homme, il n'y a aucune place pour l'être humain.

     Friedriech Engels apporte la conclusion :

      "...la simple démocratie n'est pas capable de guérir le mal social. L'égalité démocratique est une chimère, le combat des pauvres contre les riches ne peut être livré sur le terrain de la démocratie ou de la politique en général. Ce stade est donc encore un passage, ...d'où doit se développer un nouvel élément, un principe qui dépasse toute nature politique.
        Ce principe c'est le socialisme
".

        Le socialisme est dépassement de la démocratie bourgeoise. Voilà la raison pour laquelle les petits-bourgeois enfin parvenus aux cimes du pouvoir mercantile ne cessent d'invoquer cette "liberté" démocratique qui les a hissés sur leur perchoir de hâbleurs
volatiles.
        A propos de la démocratie définie par Engels comme un "passage", on ajoutera que, presque 2 siècles après qu'il l'ait écrit, le "passage" démocratique s'est mué en une impasse pour les salariés du monde.
Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Politik
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 00:00


MARX, L'"ANTI-SEMITE"

     Il faut bien clore le énième procès intenté à charge au théoricien Marx, cette fois-ci sous l'accusation mortifère d'"anti-sémitisme", intitulé proféré par l'habituelle escouade sinistre de philo-sophistes, écrivaillons et bataillons rangés d'analphabètes Afrikaners idéologiques, volatiles nécrophages se prenant pour les  indispensables gazelles de la démocratie bourgeoise.

     Avant de fermer le ban, résumons ce que nous avons pu découvrir dans la brochure intitulée "La Question juive", écrite par Marx alors qu'il avait tout juste 25 ans, car c'est bien de cet écrit qu'il s'agit lorsque les orfraies de l'anti-"anti-sémitisme" hululent à la mort sur l'infâmie supposée du théoricien communiste, cherchant à puiser aux mânes d'une idéologie aussi probante que bricolée à la hâte et avec le plus aristocratique mépris pour ceux à qui on la sert en hors-d'oeuvre :

13 ANTI-THESES SUR MARX ANTI-SEMITE

       Anti-thèse 1 : le sujet de la brochure "La Question juive" est la place qu'occupe dans l'idéologie capitalistique toute idéologie religieuse.

       Anti-thèse 2 : Marx pose que l'émancipation des êtres humains passe par leur émancipation religieuse et, plus généralement, idéologique.

      Anti-thèse 3 : Marx pose que toute émancipation menée jusqu'à son terme passe par l'émancipation de l'Etat, c'est-à-dire dans le cas de l'Etat bourgeois de sa destruction et, dans celui de l'Etat révolutionnaire, de son extinction.

      Anti-thèse 4 : L'Etat démocratique est une forme supérieure de la religion.

       Anti-thèse 5 : Seul l'Etat bourgeois démocratique est à même de réaliser les aspirations illusoires de la religion. Hier la religion aspirait l'Etat, aujourd'hui l'Etat aspire la religion.

      Anti-thèse 6 : Quel qu'il soit, l'Etat religieux est impossible.

     Anti-thèse 7 : Les Droits de l'Homme ne sont que les droits bourgeois de l'homme bourgeois.

      Anti-thèse 8 : Les Droits de l'Homme, en tant qu'ils prennent comme monade l'individu bourgeois, délimitent l'aliénation de l'être humain en tant que tel, c'est-à-dire qu'ils nient l'essence sociale de l'homme, la communauté humaine (gemenweisen).

      Anti-thèse 9 : Même en état de démocratie, les droits de l'homme ne constituent pas plus un programme politique et pratique que les enseignements religieux ne constituent un mode d'existence valide.

      Anti-thèse 10 :
La liberté que ressassent les Droits de l'Homme n'est que la liberté de l'échange mercantile, la liberté de la concurrence capitalistique, la liberté de circulation des marchandises ainsi que la liberté individuelle du bourgeois et de son engeance, la petite-bourgeoisie.

      Anti-thèse 11 : Une organisation de la société qui supprime les conditions du Marché rend impossible toute religion, parce que toute religion s'appuie sur les conditions nécessaires du Marché.

      Anti-thèse 12 : Le Juif n'est qu'un symbole extrapolé du capitalisme, ce qui éclaire son succès jamais démenti, aussi bien sur le plan de l'adhésion que du rejet.

      Anti-thèse 13 : "Le christianisme est issu du judaïsme ; et il a fini par se ramener au judaïsme". Marx pose que, pour supprimer l'une et l'autre religion, il s'agit de supprimer le capitalisme.

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Politik
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 18:07

 

MARIAGE DE RAISON ELECTORALE





     Benoît-le-faux-benêt
















Marine, Jean-Marie qui la tient, Bruno qui la p...


SALUT A TOUS CAMARADES ET NON -CAMARADES !

        N'est-ce pas qu'ils s'assortissent bien ces 2-là, la porcelette péroxydée et, derrière sa croupe généreuse, le top-model ambulatoire pour pub de parfum petit-bourgeois ?
        M. & B. se retrouvent à copuler idéologiquement sur un thème certes nouveau mais guère novateur (la dernière fois, c'était le "non !" national-socialiste à l'Europe) : haro sur les pédophiles et les blaireaux qui font du "tourisme sexuel" en Thaïlande ou à Sao Paulo.

         Plus précisément, Benoît le beau bo-bo a réglé son pas sur le pas martial de la Marine française. Avec un  courage indicible, les 2 représentants de l'avenir politicien franchement franchouillard s'en prennent  à un homme fraîchement encagé : le metteur en scène Roman Polanski. C'est toujours plus facile de cracher sur un taulard. En son temps, Sartre agit de même avec Louis-Ferdinand Céline, mais là s'arrête la comparaison.
        Le coup fourré vient de l'Etat Suisse (vous savez bien, quoi : l'or des Juifs pendant la seconde guerre mondiale, le blanchiment/noirciment du capital financier, les comptes anonymes, les paradis artificiels). Sous prétexte de remise de prix artistique, les madrés banquiers invitent le cinéaste et le font  serrer à la descente d'avion ; désormais, ils s'apprêtent à l'extrader vers leurs maîtres états-uniens (ils changent de maître à chaque époque historique) afin que ceux-ci puissent faire crever en geôle le vil personnage.
      Aussi sec, le neveu Mitterrand, intronisé Ministre de la Culture bourgeoise par le Nain jaune élyséen, se solidarise avec Roman Polanski. A lui aussi, le couple B./M. de choc règle son compte : un homo (c'est vrai), un pédophile (c'est pas vrai), un "touriste sexuel" (vrai ou faux ?). Marine caresse la populace (l'"opinion publique" des journaleux) dans le sens du poil pubien... normal, elle est dans son rôle de cochonne à truffes gardienne des valeurs frânçaises. Benoît caresse la gent féminine parallèlement aux sillons shampouinés du féminisme bourgeois, jusqu'à atteindre le point G de la bien-pensance des chiennes de garde du capitalisme à visage "humain". C'est bien pour cela que le P.S. a placé sa petite gueule de porte-voix opportuniste bien brossé devant l'officine. Martine Aubry, le pot-à-tabac en chef, n'a aucun sex-appeal pour ce type de besogne. Mieux, elle n'en a rien à faire. Aussi, que le petit châton se débrouille seul avec la grosse blondasse. Ca nous fera de bien beaux chiards, ce tandem.

        Face à un buisson de microphones avides, le couple nationale-socialiste vient dire son "malaise" circonstancié et ô combien politico-moralement correct à propos de la très médiatique arrestation de Polanski. Il y a plus de 30 ans de cela, après avoir tourné "Chinatown", film noir sur fond de corruption et d'inceste, ce dernier avait fait la fiesta chez son acteur principal, Jack Nicholson. La fiesta à Hollywood, soit Champagne, cocaïne et p'tites pépées. Petite, en l'occurrence la pépée l'était vraiment, 13 ans à peine et l'artiste ne s'est pas gêné pour s'envoyer cette fraîcheur offerte sur le gâteau. Il est vrai qu'il n'avait, lui, que 41 balais (quoiqu'il avait déjà tourné notamment Cul-de-sac, Répulsion, Rosemary's baby). Plaidant coupable, il a été condamné par la Justice états-unienne - une référence mondialisée ! - mais a préféré se tirer avant que de purger sa peine. Notre benêt Benoît a pratiquement le même âge, mais pas le même parcours. Jusqu'à présent, lui, s'est contenté d'adhérer au P.S. et de grimper un par un les échelons grâce non pas à un éventuel charisme politique (équivalent à celui de la Mère Royale) mais au fait qu'aujourd'hui, il s'agit de capitaliser une gueule de minet et la voix suave qui va avec pour réussir soit au cinoche, soit dans le show-biz politicien (soit dans les 2). La vacuité chronique du social-démocratisme français a paru soudain propice au jeunôt pour avancer un pion facile, suite à une intervention frontiste préparant le terrain. Evidemment, comme dit le comique troupier Tonton Melenchon (mais si : le "Parti de Gauche" avec la Mère Buffet oh ! oh !) "c'est pas parce c'est le FN qui le dit que c'est forcément faux". Ah, les hauteurs où vont se percher les idées de la nouvelle "gôche"...

      Poursuivant sur la lancée de leurs boules de pétanque médiatiques, Mr et Mme Hamon-Le Pen sont venus se fracasser sur ce pauvre neveu "Mitt'rand" à  cause d'un bouquin qu'il avait eu l'ingénuité d'écrire il y a 3 ans et dans lequel Frédéric racontait ses vacances studieuses à Bangkok. Eh quoi Benoît ! Tu n'aimes que les aventures de Placid et Muzo dans leur jardin ou alors tu es carrément allergique aux "artistes" - si tant est qu'on puisse affubler le Ministre enculturé d'un tel sobriquet ? Dovstoïevski était pédophile, lui, réellement, tout comme Lewis Carrol qui photographiait des fillettes à poil. Gauguin a fini son existence aux Marquises, à coucher avec des autochtones à peine pubères et à les peindre. Sans parler de Montherlant, Gide et de la "Lolita" de Vladimir Nabokov.


réduit à détailler ses explorations asiatiques...


       Un argument ultime mérite d'être posé sur le tabouret. Aussi bien Marine et son nouveau trophée Benoît - un bon coup à ce qu'il paraît - que la plupart des journaleux auto-proclamés "éditorialistes" ont souligné avec ardeur et salivation que ce qui préoccupait par-dessus tout la gélatine siliconée de l'électorat national, c'était de constater que la "Justice" s'occupât avec autant de célérité d'un VIP  du calibre de Polanski que de la racaille commune, le tout-venant banlieusard et les sorties d'égoût des quartiers banthoustés.
        Encor une accréditation de la justice de classe, bien digne d'un socio-démocrate et d'une morue nationale-socialiste. Selon les 2 crypto-lyncheurs de 1ère classe (sociale), extrader un cinéaste de 76 ans de la Suisse vers les Etats-Unis pour y être rejugé et finir son existence non pas derrière une caméra mais des barreaux bien vissés prouvera aux preux citoyens qu'il n'existe aucune impunité pour les "pipoles" et compagnie. Belle leçon d'instruction civique, malgré quelques relents pétainistes refoulant par la fenêtre, et qui fera chaud au coeur des embastillés croupissant dans les exemplaires geôles hexagonales.


       Roman Polanski et l'actrice Sharon Tate       

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 00:00


MICHAEL JACKSON









MILES DAVIS







LA NATURE HUMAINE




Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Music Box of a summer
commenter cet article
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 00:00

MICHAEL JACKSON




Histoire du Côté Ouest :

"Cogne-le" / "Méchant"

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Music Box of a summer
commenter cet article
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 00:00

L'EMPIRE POUR L'AFRIQUE :

(Lionel Ritchie, Stevie Wonder, Paul Simon, Kenny Rogers, James Ingram, Tina Turner, Billy Joel, MICHAEL JACKSON, Diana Ross, Dionne Warwick, Willie Nelson, Al Jarreau, Bruce Springsteen, Kenny Loggins, Steve Perry, Darryl Hall, Huey Lewis, Cyndy Lauper, Kim Carnes, QUINCY JONES, BOB DYLAN, RAY CHARLES)






ON EST LE MONDE
ON EST LES GOSSES

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Music Box of a summer
commenter cet article