Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 11:07

 

NON-PROGRAMME POUR UNE NON-ELECTION

III

 

          Ce que personne n'attendait s'est produit : le Sous-Lieutenant a décidé de se présenter aux non-élections, ou de ne pas se présenter aux élections à moins que ce ne soit le contraire des 2. En tout cas sa décision est irrévocable, d'autant qu'il a fait un effort pour ne pas obtenir la signature de 500 élus, ce qui lui a permis de ne pas se demander qu'est-ce que ça pouvait bien être, un "élu" ?

        Qu'ils soient "de droite" ou "de gauche" les défenseurs - il en existe encor - du vote, de la démocratie, des institutions, arguent que de tous les systèmes de gouvernement le parlementaire constitue "le moins mauvais". Le Sous-Lieutenant, pour qualifier cet argument, hésite entre plusieurs termes, mais n'en conservera qu'un : obsolète. La démocratie n'est plus la moins mauvaise façon de gérer la société (en se plaçant du point de vue du système tel qu'il existe).

         Prenez le gouvernement Français, par exemple. A quoi sert-il ? (vous voyez : vous  êtes en train de chercher la réponse) Si "gouverner c'est prévoir", alors il fait rire les oiseaux. Si gouverner c'est gérer le cours des affaires, dans ce cas au mieux il défend les intérêts bien compris de la classe dirigeante, au pire il décourage chez les salariés et les chômeurs toute velléité de révolte.

         Depuis une vingtaine d'années, la droite comme la gauche françaises s'accordent à reconnaître globalement que la finance a saisi les rênes du pouvoir ; elles ont baptisé le phénomène "mondialisation" ou "globalisation". C'est que droite comme gauche n'avait pas lu Lenine qui, dans "L'impérialisme stade suprême du capitalisme", explique cela abondamment. Le chef du Parti Bolchevik a écrit sa brochure en 1916, n'est-ce-pas ? Il y situe le passage du capitalisme à la domination financière entre la fin du XIXème siècle et le début du XXème ! Apparemment l'oeil de la gauche et celui de la droite s'ouvrent opportunément à l'occasion des crises qui frappent de plus en plus profondément la société. Il faut bien raconter quelque chose aux "citoyens". S'en prendre verbalement aux "riches" et aux "financiers" ou à "l'ultra-libéralisme", ça ne coûte rien et, électoralement parlant ça peut rapporter. Observez Melenchon, tout le monde l'aime, de Sarkozy au Front National en passant par les zombiens du PCF. Détaillons un peu son pedigree, au pitre  : ancien du PS, conseiller général, sénateur, député Européen, ministre sous Chirac. La collaboration de classe ça le connaît.

 

melenchon-copie-1.jpg

 

 

       Mais laissons cette engeance à ses turpitudes d'opportuniste professionnel. Le non-candidat Karpov dévoile ici la 3ème livrée de non-mesures de son non-programme présidentiel.

 

 

SON  PROGRAMME 

(celui de Karpov, pas de la truffe plus haut)

 

             13) Retraite à 45 ans révolus

         14) Dans les entreprises et sociétés comptant plus de 7 salariés, nomination et révocation du directeur par vote majoritaire des employés

             15) Egalité salariale hommes/femmes partout, secteur public/privé

             16) Organisation et aménagement des horaires de travail par les salariés

            17) Obligation pour les entreprises d'organiser des jardins d'enfants (à la charge de l'entreprise) pour les salariés qui en ont besoin

              18) Droit des salariés à 3 mois de congés payés annuels

 

 

 

Homo-habilis3.gif

 

 

VOTEZ KARPOV !

(OU NE VOTEZ PAS)

    

Partager cet article

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans karpov
commenter cet article

commentaires