Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 10:48

 

TECHNIQUE, TACTIQUE ET SCATOLOGIE

 

       Après avoir visionné 2 matches (Suède-France / Espagne-France) de ceux que les journaleux "sportifs" nomment béatement "les Bleus", c'est-à-dire l'équipe de France de foot', vous avez sans doute été frappés par ce phénomène : voilà une triste bande de crétins congénitaux et bien payés qui s'appliquent avec acharnement à défendre tout ce que l'on sait du foot' pro sans oser l'exprimer à voix haute : un sport collectif qui rend ses pratiquants totalement inaptes à la vie en collectivité.

        Un sport d'équipe a des exigences incontournables et non négociables : l'abnégation, l'humilité, la volonté permanente d'utiliser ses capacités personnelles pour le bien commun, la modestie, la discrétion et l'engagement physique et mental au service de ses partenaires. "Les Bleus" vous offrent le spectacle désastreux et grotesque d'un tas de dégénérés congénitaux frustes et bas du faux-plafond, préoccupés uniquement à twitter comme des compulsifs les flots d'insanités dérisoires leur sortant directement du trou à balles sans passer par le cerveau (et pour cause).

         Tout cela revu et corrigé complaisamment par une presse "sportive" très satisfaite d'elle-même. En effet, grâce à l'existence de pantins multi-millionnaires décadents qui jouent à la ba-balle pour 200 000 euros la semaine, n'importe quel pisse-copie sorti de la poubelle médiatique peut passer - aux yeux des indigents de la pensée basique - pour un fin analyste doublé d'un pamphlétaire redoutable. Les "stars" du sport à l'électro-encéphalogramme plat ont à ce point arasé par le bas tout ce que le sport collectif peut récéler de sain, d'humain, d'utile et de nécessaire pour les jeunes ou les vieux que désormais, le sport-spectacle concentre en lui toute la boue de la société capitalistique : l'égoïsme pleurnichard, l'individualisme le plus névrotique, la complaisance la plus écoeurante envers soi-même, l'égo-centrisme hypertrophié inversement proportionnel à l'intelligence et au talent réel, la concurrence individuelle la plus acharnée et la plus minable, l'extermination totale de la sociabilité, l'étalage le plus pornographique de ses états d'âme excrémentiels que la chasse d'eau n'a pas évacué au tout-à-l'égoût (et que le footballeur français récupère à pleines mains pour le recycler à des fins commerciales),...

       Ils ne possèdent rien d'humain, ces footballeurs-proxénètes qui achètent jusqu'à l'affection de leur malheureuse progéniture. Même leur petitesse de comportement - traduisant la petitesse de leur esprit - est dénuée d'humanité. Ils ne savent pas que c'est la défaite qui grandit celui ou celle qui la subit, la surmonte et la transcende en victoire. Pour ces chiots-là "seule la victoire est belle" mais, à perdre mesquinement, ils ne gagneront que le droit de rester ce qu'ils sont définitivement, des petits barbots dérisoires, cousus d'or et placardés jusqu'au fion des étiquettes de leurs sponsors de luxe.

       Alors qu'il avait marqué un but, l'une d'entre ces cailleras mondialisées au lieu de fêter ça à la manière classique (se rouler les uns sur les autres en singeant la sodomisation) préféra demander à un journaliste devant des centaines de millions de spectateurs de "fermer sa gueule". Par son geste il donna au journaleux une légitimité et un crédit largement immérités qui augmentèrent le tirage du journal concerné.

       Face à pareille engeance même la victoire aurait été laide. Le mieux ce sera encor que le fooball français professionnel mène à bien et jusqu'au bout cette entreprise d'auto-sabordement que les plus brillants d'entre ses fleurons ont entamé depuis une dizaine d'années.


 

Video-Samir-Nasri-Ferme-ta-gueule.jpg  

       

Partager cet article

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article

commentaires

decembre 08/07/2012 07:47


hahahaha tu m'as fait rire Karpov... même si cé pas parce qu'on rie que cé drôle...! Sont si mauvais qu'ça les "bleus"?... salut

Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV 08/07/2012 11:34



Salut fraternel à toi.


Ce n'est pas tant qu'ils soient mauvais, ces footeux, qui pose problème, c'est que pour la plupart ils soient passés du sous-prolétariat à la classe proxénète en peu d'années, généralement de 10
ou 12 ans à 18-20 ans. Sans garde-fou, dans un milieu interlope où traînent des psudo-"agents" ratés, des mafieux et autres cloches. Ils croient béatement que le monde est suspendu à leurs
crampons et à leur nombril, parce que RIEN ne vient leur démontrer l'inverse. On leur tend des micros à ces analphabètes de la vie et eux, qu'est-ce qu'ils font ? Ils parlent dedans pardi !