Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 23:44

SA MORALE ET CELLE DES AUTRES

VI

 

                             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



(entaulé à 26 ans et attendant son procès)                                                   (encroûté par une copine)

 

 

    

     M.Onfray se définit lui-même comme un libertaire hédoniste mystique. Il oublie d'ajouter (parce que cela ne lui convient pas) "moraliste", que les égarements de la gauche bien-pensante excèdent au plus haut point - non obstant le refus tacite de la même gauche de l'accueillir en son sein en tant que penseur officiel.

     M. Onfray déteste le matérialisme dialectique comme un vampire déteste les gousses d'ail. Cela inclut, bien sûr, la détestation du fondateur de l'Armée Rouge. En conséquence, le S-L K. poursuit la remise à flots d'un texte de Léon Trotski, que M. Onfray n'apprécie particulièrement pas.  

    

 

    

"Leur morale et la notre"

Extrait VI

 

    

     "Située inévitablement au-dessus des classes, la morale conduit inévitablement à l'admission d'une substance particulière, d'un sens moral absolu qui n'est que le timide pseudonyme philosophique de Dieu. La morale indépendante des "fins", c'est-à-dire de la société - qu'on la déduise des vérités éternelles ou de la "nature humaine" - n'est au bout du compte qu'un aspect de la "théologie naturelle". Les cieux demeurent la seule position fortifiée d'où l'on puisse combattre le matérialisme dialectique". (Léon TROTSKI, 1938) 

 

 

    

Partager cet article
Repost0

commentaires

john 03/06/2007 09:56

Elle immortalise bien la copine! Félicite la de ma part.
Pour cette intervention, rien à ajouter que tu ne dises. Sûr qu'il en crève de jalousie (tendance individualiste égotiste oblige), l'Onfray, de ne pas être LE penseur de la gauche -d'où se dépits, comme des dépits zamoureux, pauvre de lui. Et ses lèlèches déguisés à Sarko; il aime tellement le pouvoir, même pour le dénoncer: c'est si exciiiiitant de se trouver dans les salons dorées de la république. Tu peux toujours balancer que sarko est un psychotique, tu lui as été présenté, tu lui as serré la main, offert des livres! MMMMM que ça a dû être bon! Et voilà que SLK cite Trotski, avec ses phrases comme des flèches!
merci SLK, à plus.