Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 20:06

SA MORALE ET CELLE DES AUTRES

II

 

                                                     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




(le fondateur de l'Armée Rouge)                                             (le fondateur du nietzschéisme de gauche)

 

    

     Mr Onfray accepte de frayer avec les pâles épigones du "trotskisme" (style le facteur à pédales). Pour les mêmes raisons, le philo-sophiste déteste le fondateur malgré lui du courant "trotskiste".

 

     Le Sous-Lieutenant Karpov lui non plus n'est pas "trotskiste". C'est dire si cette aversion onfrayique pour le dirigeant révolutionnaire (ou plutôt pour ses positions politiques) l'intéresse au plus haut point. Ayant lu quelque part que Mr Onfray vouait aux gémonies le texte "Leur morale et la nôtre", il s'en est enquis, l'a lu et a compris les motivations de cette onfrayique excécration.

 

     La parole est maintenant à Léon Davidovitch Bronstein :

 

 

 "Leur morale et la nôtre"

Extrait II

 

     "Des échantillons de perfection éthique sont distribués gratuitement dans toutes les rédactions intéressées. Cette prédication aussi ampoulée que fausse a sa base sociale - de classe - dans la petite bourgeoisie intellectuelle. Sa base politique est dans l'impuissance et le désarroi devant la réaction. Base psychologique : le désir de surmonter sa propre inconsistance en se mettant une fausse barbe de prophète.
     Le procédé favori du philistin moralisateur consiste à identifier les façons d'agir de la révolution et de la réaction. Des analogies formelles en assurent le succès
". (Léon TROTSKI, 1938)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Par la fausse barbe du prophète, Piotr Marat, merci encore de cet extrait. Trop vanné pour commenter,: merci, c'est déjà un commentaire!
Répondre
S
 
     Repose-toi bien car P.M. Karpov en a encor dans la musette.