Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 22:00

SA MORALE ET CELLE DES AUTRES

I

 

                                     

 

 

 

 

 

 

 

 

(il n'y a pas que les lunettes qui diffèrent sensiblement)

 

   

 

 

 





     Le Sous-Lieutenant Karpov ne sait plus où il a lu sous la plume de Mr Onfray toute l'aversion que portait celui-ci à un texte de Léon Trotski intitulé "Leur morale et la notre", écrit en 1938 par l'ancien dirigeant révolutionnaire en exil au Mexique.

       N'écoutant que sa curiosité, le S-L K. a voulu découvrir et lire ce texte qu'il ne connaissait pas. Bien lui en prit car cela lui permit d'appréhender toute la vitalité dudit texte et de comprendre tout-à-fait les raisons pour lesquelles il déplaisait fortement au philo-sophiste. Et comme il aime bien partager, le S-L K. tient à en faire profiter ceux qui le désirent.

     Avant de commencer, le Sous-Lieutenant Piotr Marat Karpov adresse de chaleureux remerciements au philosophe nietzschéen de gauche Michel Onfray.

    

     Extrait 1 de "Leur morale et la notre" :

 

    

     "On voit, dans les époques de réaction triomphante, MM. les démocrates, sociaux-démocrates, anarchistes et autres représentants de la gauche, sécréter de la morale en quantité double, de même que les gens transpirent davantage quand ils ont peur. Répétant à leur façon les dix commandements ou le sermon sur la montagne, ces moralistes s'adressent moins à la réaction triomphante qu'aux révolutionnaires traqués, dont les "excès" et les principes "amoraux" "provoquent" la réaction et lui fournissent une justification morale". (Léon TROTSKI, 1938) 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

claude 21/05/2007 14:11

C'est que M Onfay n'est pas à la hauteur de grand monde ...il compile, alors forcément, quand il cite  un vrai révolutionnaire...
Très bien, tes promessesde nous faire lire encore Léon Bronstein, très bonne référence!
Salut

Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV 21/05/2007 15:48

 
     D'autant qu'il existe aussi les épigones trotskistes dont la moindre ligne de Léon est un démenti cinglant à leurs errements, ceci dit sauf le respect dû à Arlette.
     "Force et Honneur"
 
 

claude 21/05/2007 08:42

"de la morale en quantité double", comme ceux qui suent de trouille, et surtout à l'endroit, cette morale, des "révolutionnaires traqués"! Très juste remarque de Trotski -l'avait commandé l'Armée Rouge, le bougre, contre les Blancs!
Suivez mon regard, en effet. Le mec à lunettes, à droite (tu l'as placé à droite Piotr Marat! tsss!), n'a QUE les lunettes en commun avec l'autre, à gauche! Et il n'est pas le seul!
Ca fait du bien de te relire Piotr Marat! Tu as un côté décapant, tronçonneuse et plus, qui me fait sacréent du bien au matin d'un petit lundi bien crétin, où je suis déjà un poil agacé par les news u poste!
 Salut.

Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV 21/05/2007 09:37

 
    Eh bien, Karpov est ton humble et dévoué serviteur.
     Mr Onfray est loin d'en avoir fini avec Léon Davidovitch. Mr Onfray se choisit parfois de redoutables adversaires.