Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 12:12
LE PETIT ARNO EST DEMANDE PAR SA MAMAN 
(qui commence à en avoir marre de ses conneries)

 


    

     Le petit Arno n'a pas, à proprement parler une tête de baroudeur, ni de mercenaire, ni de commando-marine, encor moins de légionnaire. Observez la figure du petit Arno : même sali artificiellement (pour la photo), elle est glabre, juvénile, pour ne pas dire "innocente".
     Et pourtant, le petit Arno est un va-t-en guerre. Il est pour toutes les guerres actuelles, il ne sait plus où donner du soutien là où ça crame au lance-flammes, ça pilonne au mortier, ça bombe et ça bombarde, ça éradique (de préférence des populations plutôt musulmanes). 
     Le petit Arno est un vindicatif, à Noël il a demandé à sa maman la panoplie de soldat (plutôt israélien).
     Quand il a eu sa panoplie, le petit Arno s'est aussitôt engagé dans l'armée israélienne pour l'étrenner. On l'a vu devant le mur qu'Israël érige entre le territoire militairement conquis et la Palestine. Ce ne fut pas "Rambo IV", non... ce fut "Le petit Arno chez les bidasses".
     Comme la maîtresse d'école lui avait appris à lire et à écrire, le petit Arno en a profité pour écrire ce qu'il avait sur le coeur : "il est de l'intérêt vital des démocraties d'imposer la démocratisation au monde arabe par la force, comme les Alliés ont réussi à le faire en Allemagne et au Japon".
     Alors, petite leçon d'histoire donc. Effectivement les Alliés ont imposé la "démocratisation par la force" de l'Allemagne : les bombardements ont proprement vitrifié Dresde et Hambourg, faisant des centaines de milliers de victimes...civiles. Au Japon, 2 bombes atomiques alliés ont passé au méga-micro-ondes-radio-actives 2 villes, faisant des centaines de milliers de victimes...civiles. Au fait, après l'explosion atomique d'Hiroshima, le Japon avait demandé l'Armistice mais les Etats-Uniens n'allaient tout de même pas déprogrammer la 2ème bombe pour si peu.

    


     Le petit Arno est pour la guerre MAIS c'est un démocrate. Il veut qu'au bout du massacre, il  y ait la démocratie. Aaah la dé-mo-cra-tie... comme aux "States", quoi.
     Parfois le petit Arno est maladroit, ou s'exprime mal. Par exemple, il dit, pour fustiger les horribles dictatures Arabes : "...les dictatures agressives et expansionnistes ... règlent leurs conflits externes comme elles règlent leurs conflits internes : par la violence".
     Il ne se rend pas compte que dans ce cas, il pourrait tout aussi bien s'agir des "States".
     Et comme il les aime bien, les "States", le petit Arno, il joue au G'ie comme autrefois au cow-boy, sous l'oeil de moins en moins attendri de sa maman.

     Mais il y a tout de même "un testicule dans le consommé", pour parler poliment.

     Passque quand il y a eu la guerre entre Israël et le Liban (la dernière en date), le petit Arno n'y fut pas. Où était-il donc passé ? Eh bien, tout les jours que dura cette guerre - qui aurait bien plu au petit Arno: des quartiers entiers rasés, des bombes chimiques, des interrogatoires façon démocratie états-unienne, qu'est-ce qu'il se serait éclaté ! - on l'a vu dans le bureau non pas de Jacques Mellick mais de son copaingue le petit Nicolas, qui lui aussi aime la guerre, les "States" et la démocratie.

     Cela pose 2 questions essentielles :

     1) Le petit Arno est-il français ou israélien ? Peut-il produire des documents pour prouver l'un ou l'autre ?
     2) Quelle est la sanction que l'armée israélienne inflige habituellement contre un déserteur en temps de guerre ?


     Ces questions anodines, le Sous-Lieutenant Karpov les pose directement à la maman du petit Arno, qu'il tient en estime en raison de ce qu'elle a fait - elle et son compagnon - avant de faire le petit Arno.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Joey 09/05/2007 16:01

Et qu'est-ce le "Sous-Lieutenant Karpov" en conclu ?? Pas de source... une petite histoire, un délire ?Bof, réflexion basse.... C'est bien la peine de faire de la pub sur les posts des autres blog pour ça...

Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV 09/05/2007 20:43

 
    Si,"Djoey", y'a une conclusion provisoire : il arrive que les chevaux de course enfantent des bourricots.