Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 17:09


LE PIRE AVATAR DE L'ANTI-SEMITISME ?

L'ANTI-"ANTI-SEMITISME"!

       C'est une époque formidable que celle-ci. Le Sous-Lieutenant P.M. Karpov combat pour promouvoir quelques idées simples et humaines : destruction du mode de production, abolition du salariat, dépassement du Marché mondial, suppression des classes sociales. Ce programme concis, s'il a été déjà  vaillamment défendu, n'a pas encor été appliqué. Nulle part vous ne trouverez de trace historique du commencement d'un début de "Nouveau Monde".
       Nulle part la société de demain n'a encor entamé son chemin de lutte, de fureur et d'humanité. Ni dans le Paris de la Commune, ni dans la Russie d'Octobre 1917 ou l'Allemagne "mère blafarde" des années 20 (que certains fifrelins osent encor qualifier d'"années folles").
        Que faudra-t-il pour que nous nous extirpions de la gadoue capitaliste ? Oh, 3 fois rien : un terrible affrontement classe contre classe, dont les Antilles ne sont qu'un avant-goût édifiant. La violence sera ré-appropriée par tous ceux que le système a damnés à jamais, dans cette société au sein flétri de laquelle une autre société est impossible.

      Cela fait plus d'un demi-siècle que les partis, syndicats et organisations diverses de l'opportunisme protéiforme de la gauche-foie gras promènent les foules "sentimentales" de forums démocratiques en débats d'opinion. Tout cela, cette noria furibonde d'images, de sons et de bla-blas éthiques pour occulter le seul choix réel pour le genre humain : civilisation ou communauté humaine, gemenweisen.

       En 1945, la gauche stalinienne en place a fait gober aux masses survivantes que l'alternative réelle se jouait entre "démocratie" et "bête immonde". On exigea des survivants de l'effroyable boucherie de "se retrousser les manches" et de "reconstruire"...le capitalisme.
        Aujourd'hui, à écouter les cris d'orfraie des vieux Templiers du PCF, la "bête immonde" demeure le seul danger pour nos belles "démocraties". Et merde pour le colonialisme, la corruption, l'exploitation forcenée des travailleurs et, de crises en crises, la course à l'abîme de l'accumulation du capital ! A part "ça", vous pouvez dormir tranquilles, braves gens, "no pasaran !"

      Chez les petits-bourgeois de la gauche bio-dégradée, l'argument est imparable : l'existence de la "démocratie" garantit à un Etat un label de qualité l'autorisant à toutes les ignominies. Les Etats-Unis appliquent la peine de mort par pendaison, électrocution, injection et chambre à gaz (des petites, des "individuelles") ; ils dévastent des pays entiers au nom du "Bien", de la "liberté" et de la "démocratie". Leur administration livre très officiellement des cargaisons gigantesques d'armes ultra-sophistiquées de destruction hyper-massive à Israël, qui le leur rend bien en appliquant autour de son territoire les mêmes préceptes de "liberté" et de "démocratie" à l'encontre de la Palestine.
         En se soudant sans condition à l'Etat sioniste, l'Europe participe de cette croisade humaniste bien-pensante. Dès lors qu'il s'agit des intérêts impérialistes, les "droits de l'homme" viennent à point nommé pour dénoncer le fascisme des résistants du Hamas. Ceux-ci, bien qu'élus démocratiquement, ont été frappés du sceau de l'infâmie par l'idéologie dominante. Ils sont les représentants de la "barbarie moyen-âgeuse", qu'Israël combat au nom de la démocratie et de la "civilisation occidentale". Si on les massacre, c'est pour leur "bien", naturellement, tout comme leurs "frères" Irakiens et bientôt, pourquoi pas, le peuple Iranien...pourquoi ne pas leur faire connaître à eux aussi les faveurs de la liberté, "liberté chérie" qu'on écrira avec leurs tripes et leur sang sur tous les murs en ruine ?

         L'argument principal, la pierre de touche du dossier, la charge de la preuve ? L'anti-sémitisme, la pire peste du IIème et du IIIème millénaires, selon les Torqueimada de la Sainte-Inquisition anti-"anti-sémite". Ils ont même fondé une organisation qui s'auto-intitule "Ligue Contre le Racisme et l'Anti-sémitisme", appellation curieuse si l'on y pense d'un peu plus près : différencier "racisme" et "anti-sémitisme", quel procédé curieux. Qu'est-ce à dire ? Le Sous-Lieutenant Karpov vous propose une analyse interprétative de cette chirurgicale séparation idéologique :

     " Selon nous [les Torqueimada de la S-I A-"A-S"] de tout temps, l'humanité a été en proie aux pulsions racistes mais l'anti-sémitisme remonte à encor plus loin ; il s'inscrit dans la création divine. Le fils à dieu a d'ailleurs été supplicié et cloué sur des madriers en tant que "Roi des Juifs". Le ver dans la pomme, ce n'est pas seulement cette aspiration blasphématoire des femmes à être les égales des mâles barbus avec ou sans tresses, mais aussi et surtout l'anti-sémitisme premier. Et le ventre du serpent est encor fertile d'où a surgi la bé-bête immonde..."

        Le résultat d'un tel bombardement théologique est l'envahissement du droit et de la philosophie bourgeoises par les stigmates de l'anti-"anti-sémitisme", et conséquemment le marquage des manières de "raisonner" du tout-venant pipole-médiatique au fer rouge de cette pensée totalitaire monolithique, d'ailleurs essentiellement véhiculée par d'anciens staliniens-maos reconvertis comme un seul à l'évangélisme impérialiste.
         En toutes occasions, les anti-"anti-sémites," saisissant prestement leur mégaphone méga-médiatique, hurlent à ce-que-vous-savez. Tout le champ de la "communication" s'imbibe par porosité de cette  hystérie meuglante. Une sorte de Carnaval grotesque et dérisoire, où les mêmes personnages de comédie viennent délivrer les mêmes répliques surannées. Jusqu'à de jeunes femmes Juives, créant de toutes pièces des happenings médiatisables, dans lesquels elles jouent avec conviction les victimes fantasmées d'horribles néo-nazifiants anti-sémitiques ricanants et velus ! Ah, le métro n'est plus à l'abri...des mythomaniaques. Jusqu'à des fondamentalistes sionistes s'envoyant à eux-mêmes sur leur portable des messages "à caractère passible d'une amende" et de la taule sans sursis. Jusqu'à des négas-sionistes, qui, jouant à fond leur rôle indispensable, assermenté et rémunéré, nient les actes des Apôtres du Sionisme, nient les tueries, les destructions, nient la souffrance d'un peuple bombardé quotidiennement, essentiellement celle des mères et de leurs enfants et des vieillards qui n'ont plus la capacité de se mouvoir et de s'escaper suffisamment vite pour échapper aux bombes intelligentes que l'Empire du "Rêve" fournit complaisamment aux habitants de la terre qui leur était "promise".
     
     Toute cette mascarade a un but, un seul. Il s'agit de détourner le regard des masses de leur véritable ennemi. Qui ne sont ni les Juifs spécifiquement, ni les intégristes de tous bords, de tous poils de barbes, de tresses et de parties honteuses.

     Le seul ennemi des salariés, des chômeurs, des paysans sans terre, des femmes Musulmanes ou Juives, des enfants babyloniens du Tiers-Monde (oui, il existe encor !), des animaux sauvages en voie d'extermination et des forêts premières, c'est

                                                      LE MODE DE PRODUCTION CAPITALISTE


[En exergue, voici une lettre glanée sur la Toile :


     Je m’appelle Claude Raymond, c’est moi seule qui ai interpellé Arthur à Vals-les-Bains, j’ai le droit de m’exprimer face à l’emballement dément et à l’accusation d’antisémitisme dont les médias ont fait leurs choux gras depuis un mois. A Vals-les-Bains, où la configuration est particulière (casino, théâtre et bar donnant sur un hall à entrées multiples), c’est la police qui a interdit l’entrée du théâtre, et c’est Arthur lui-même qui a annulé son spectacle. Notre manifestation, sans le moindre soupçon d’antisémitisme, était pacifique et d’ailleurs la police n’a procédé à aucun contrôle d’identité. Deux journalistes du Dauphiné libéré étaient présents et ont relaté correctement l’événement dans son édition du 18 janvier 2009. La dépêche de l’AFP était également exacte. Alors, pourquoi tous ces mensonges : journalistes sans éthique ou volonté délibérée de tordre la vérité ? Mesdames et Messieurs les journalistes, c’est à vous que je pose la question !

     Revenons à Vals-les-Bains, après une heure d’attente, Arthur s’est présenté en victime : «
On m’attaque pour ma religion, je suis juif ». Je suis juive aussi, je le lui ai dit, il m’a regardée et c’est bien la première fois que ses yeux exprimaient un sentiment, une haine féroce. Il y a eu ensuite son texte dans Le Monde. « La haine des incendiaires des âmes », une longue pleurnicherie victimaire et pas un mot sur son soutien (ou pas) à l’Etat d’Israël. Et j’ai enfin compris. Sous son air benêt se cache un redoutable mariole, et quoi de mieux pour booster son spectacle, qui n’attire pas les foules (à ce qu’on dit), que de jouer sur le communautarisme des uns et la solidarité contre l’antisémitisme des autres. Pain bénit !

     J’ai tenté, sans résultat, de joindre des rédactions pour rétablir la vérité et surtout pour faire comprendre qu’il est irresponsable d’assimiler le refus du sionisme assassin à l’antisémitisme. Les vrais antisémites sont toujours là et vous ne serez plus crédibles en hurlant au loup quand ils se déchaîneront.

     Je suis juive, petite-fille de déportés morts à Auschwitz, enfant cachée pendant l’Occupation, traitée de « sale youpine » toute mon enfance et victime d’une campagne antisémite dans mon joli village de l’Ardèche il y a vingt ans, j’y ai laissé mon entreprise, une variante de « rumeur d’Orléans ». Je connais les ravages du véritable antisémitisme en France, je doute fort qu’Arthur comprenne de quoi je parle, qui n’a d’ailleurs rien à voir avec la religion dont il se réclame et qui relève de la sphère privée, je suis athée et mes grands-parents venus de Pologne, Icek et Rosa Rosenberg, n’étaient pas religieux non plus…

     Je suis membre de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix). Les médias (presse, radios, télés) ne peuvent continuer à dérouler le tapis rouge à tous les Français sionistes sans les confronter aux Français qui ne peuvent plus supporter les massacres impunis commis par Israël, cet Etat voyou qui a perdu son âme. Si les médias n’ont pas ce courage, qu’ils ne s’étonnent pas quand nous nous faisons entendre directement, comme, au hasard… à Belfort, Lille ou Vals-les-Bains.

Claude Raymond"

lectrice du Nouvel Obs' - nobody's perfect -, à propos de la polémique suscitée par l'annulation du spectacle du présentateur-producteur Arthur à Val-Les-Bains.]

Partager cet article

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans karpov
commenter cet article

commentaires

d�cembre 16/03/2009 16:59

Bonjour mon Sous-Lieutenant,Merci pour les mots bleus d'un chanteur que j'ai beaucoup aimé et aussi ceux les autres dont Claude Raymond que j'aime déjà. La vérité finira par prendre sa place. Salut fraternel, décembre.

Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV 16/03/2009 18:28


Oui, comme toi, Karpov tenait A.B. en affection, estime et écoute. Et comme c'est la même chose pour Christophe - longue vie à ce maître-artiste - "les mots bleus" faisaient la liaison entre le
trop tôt disparu et celui à qui l'on souhaite encor plus longue vie musicale.

Décembre, que la Révolution mondiale future te garde.