Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 18:58



(Noirs et Blancs en couleurs numérisées) 


ADRESSE AUX OBAMANIAQUES CHRONIQUES ET A CEUX DE LA DERNIERE HEURE

 

     Au lendemain de la présidentialisation prochaine du candidat métis, Wall Street a connu une hausse spectaculaire. Bien sûr cela n'a guère duré mais qu'on se demande la signification de cet optimisme subit en pleine crise économique mondialisée. Se remémorer aussi que la Bourse de Paris a connu ses plus belles envolées sous Mitterrand.


      Il se trouve que nombre de charlatans idéologiques exigent qu'on se prosterne aux pieds du Noir états-unien. Sous quel prétexte ? Notamment parce que chez ces gens-là, "nombre fait loi". Ils ne sont ni noirs ni pauvres ni forcément états-uniens, mais la victoire électorale du candidat Démocrate est la leur, à ce qu'il paraît.

     Le Sous-Lieutenant va notamment examiner le cas de 2 spécimens pris non pas au hasard mais glânés dans le caniveau de la bonne pensée unique bourgeoise bio :


(A gauche, mé-Meir ; à droite, che-che)

   

     A ceux qui ont manqué un épisode, piqûre de rappel : pro-apartheid en Palestine, fanatiques pourchasseurs d'"anti-sémites" âcariens nichant partout autour d'eux, dans leur demeure, collés au plafond ou aux poils de la moquette, traîtreusement dissimulés dans le bac à légumes ou sous le tapis. Voilà pour la fiche signalétique des ci-dessus gugusses.

 

     Pourquoi ces 2-là ? Parce que, à l'occasion des présidentielles états-uniennes, ils se sont découverts ainsi que leurs comparses idéologiques une passion soudaine pour le candidat Démocrate quand c'est le Républicain Mac Cain qui aurait dû recueillir leurs suffrages d'impérialistes bien-pensants. Peu au fait de l'"actu", le couple d'électro-choc fait également dans l'opportunisme, ignorant que jusqu'à cette dernière joute électorale, les Juifs états-uniens votaient majoritairement pour le Parti Démocrate. Patatras ! Ce coup-ci, ils ont opté pour Mac Cain, invoquant 2 raisons essentielles :

 

     - Obama serait musulman !

 

     - Pire encor, il serait pro-palestinien !!

   

     Toutes raisons "valables" pour l'électeur états-unien moyen, qu'il soit Juif ou pas, a fortiori pour la diaspora pétainiste française.


     Voilà donc qu'en France et en Navarre on s'esbaudit sur l'élu métissé. On refourbit l'artillerie lourde des bons sentiments qui pèguent aux doigts, on décrète la fin de la guerre de Sécession et on pleurniche de sentimentalisme glucosé à la vision de ce Kényan d'origine (par son père) accédant à l'actuelle plus haute fonction planétaire. Cette "victoire" électorale, annexée frénétiquement par tout ce que l'Occident compte de petits-bourgeois  prétentieux, est l'occasion d'une perte de mémoire subite. L'ardoise est effacée d'un seul coup, la démocratie états-unienne s'étant "rachetée" par la simple substitution d'un  politicien Black brillant à un faux-Texan vérolé qui, il n'y a pas 4 ans, avait mis 4 millions de voix de différence dans la tête de son concurrent démocrate.  


       Arrêtons-nous un instant sur une question simple et complexe en même temps : pourquoi voter et pourquoi ceux qui ont voté aux Etats-Unis ont-ils élu Obama ?

     Vote celui qui croit en la démocratie, dont les valeurs relèvent du plus "pur" idéalisme bourgeois, illustré par cet article des "Droits de l'Homme" dont nombre de démocrates enfûmés  rebattent les oreilles même aux sourds-muets : "Les hommes naissent libres et égaux..."etc. Aux Etats-Unis en particulier, cette profession de foi laïco-religieuse prêterait à rire si elle ne recouvrait  une réalité rien moins qu'idyllique : la condition misérable de millions de Noirs, Hispaniques, Blancs, etc. Ceux qui aujourd'hui dansent le rigodon ont oublié (s'ils n'en ont jamais tenu compte autrement que par auto-satisfaction) l'extermination systématique des tribus Nord-Américaines, ils croient pouvoir occulter par leurs entrechats la déportation et l'esclavage de millions d'Africains et l'apartheid qui a perduré dans les Etats du Sud jusque dans les années 60, les lynchages de nègres, le Ku Klux Klan et compagnie, ils se congratulent mutuellement pendant que des dizaines de clandestins Mexicains se noient chaque jour dans le Rìo Grande... Chantez, dansez, votez maintenant ! L'élection de Barack n'y changera rien, la démocratie électoraliste n'est qu'un paravent du lobby militaro-industrialo-scientifique, comme le faisait remarquer un jour le très Démocrate et franco-états-unien cinéaste Oliver Stone.  


     L'humanisme paternaliste des obamaniaco-dépressifs n'y change rien : un chef d'Etat Noir élu, cela ne fait pas avancer d'un demi-pas la cause sociale des Noirs, des Blancs, des Hispaniques ou des Jaunes. Comment les Afro-Américains ont-ils obtenu la fin de l'apartheid et de la ségrégation raciale aux Etats-Unis ? Non pas par le pétitionnage ou le vote, mais par la lutte politique. Le mouvement pour les droits civiques fut une énorme nébuleuse, entraînant dans son sillage des gens aussi idéologiquement distinguables que Martin Luther King, Malcolm X, les Blacks Muslims, les Blacks Panthers. Ces derniers furent éradiqués systématiquement, car seuls laïques prônant la lutte armée non contre les Blancs mais contre le capitalisme. Tous les leaders du mouvement Black Panther ont fini dans un cercueil, l'Etat bourgeois ne se trompe jamais d'ennemis.     

      La classe capitaliste, celle qui vient juste de subir une crise qui va paupériser un peu plus des centaines de millions de personnes de par le monde, supporte très bien la démocratie, ce système dictatorial feutré qui lui permet de se maintenir au pouvoir, d'exploiter toujours plus les esclaves salariés, d'éponger ses déficits sur leur dos et de maintenir des aires géographiques immenses dans un état permanent de guerre et de famine avec l'assentiment de l'"opinion publique". 14 années de mitterrandisme en France ont non seulement laissé les choses en l'état, mais ont contribué à aggraver la situation, sans parler de la démoralisation générale de toute une génération à l'égard de la politique. Cette oeuvre de conditionnement des masses perdure dans la victoire spectaculaire de Barack Obama. Les électeurs états-Uniens, révoltés par la situation qui leur est faite et grisés par cette "victoire" spectacularisée, sont en train de manger leur pain blanc, somnabulant en plein dans l'oeil du "rêve" américain dont ils ne tarderont pas à être arrachés par une réalité qui rattrape tout le monde, tout comme la crise économique a rattrapé la "prospérité" capitaliste, la sur-consommation domestique et le crédit individuel systématisé.

 

       Il est aisé de s'imaginer, en bon bourgeois occidental prospère, que 2 abrupts jugements paternalistes, quelques pétitions et un enthousiasme surfait et grotesque (de la part de cet emblématique personnage) à l'égard d'un gentil métis souriant, vont solder les comptes de l'exploitation, de la colonisation et de l'impérialisme, comptes qui se chiffrent par centaines de millions de victimes. Il est aisé - et confortable -, en bon démocrate prétentieux qui se pose en centre de l'universel de résumer la haine du Tiers-Monde à l'égard des pays les plus développés au fait religieux, en occultant les causes réelles de ce ressentiment quasi-universel.


      Il n'y a rien à attendre du nouveau président de l'Empire. Seuls les niais et ceux qui ont la foi démocratico-chrétienne peuvent sautiller au son des rythmes du gospel et du blues des "vainqueurs" électoraux sans crainte de se ridiculiser irrémédiablement.

      Obama n'est pas le porte-parole des damnés de la Terre, juste le candidat le plus à même d'éviter aux Etats-Unis un mouvement social, une grève générale, seuls évènements à même de faire trembler l'impérialisme mondial sur ses bases d'airain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article

commentaires

Sandra 10/11/2008 16:13

Je vous remercie Sous-Lieutenant Karpov.Force et honneur.

décembre 10/11/2008 07:05

Bravo. Quelle puissance dans ce texte. Pourquoi pas maintenant, colonel Karpov ? merci et au plaisir

Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV 10/11/2008 10:08


Salut fraternel Décembre. Karpov préfère rester "Sous-Lieutenant", il n'a pas d'ambition à ce niveau. Il est ton serviteur dévoué et orgueilleux aussi (personne n'est parfait).


Sandra 10/11/2008 02:08

Salut Sous-Lieutenant Karpov.Est-ce que je peux reprendre votre article, tel quel, bien sûr ?http://noway.blogs.nouvelobs.comJe trouve les blogs du nouvel obs, un peu mou du genoux. Ils ont besoin d'entrer en danse !Bien à vous.

Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV 10/11/2008 10:06


Salut Sandra. Vous pouvez naturellement reprendre ce texte, à partir du moment où le Sous-Lieutenant l'a édité, il ne lui appartient plus.     Force et Honneur