Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 11:09

(CHRONIQUE ESTIVALE)

LA LCR ENLEVE LE BAS

     S'il y a bien quelque chose de positif dans l'agitation régnant présentement au sein de la LCR, c'est le fait qu'en se transformant en "parti anti-capitaliste", l'organisation néo-trotskiste s'est enfin décidée à abandonner dans son appellation 2 termes inappropriés et, pour tout dire, usurpés : communiste et révolutionnaire, en attendant que le PS et le moribond PCF agissent de même. Toute clarification politique de l'opportunisme, ne serait-ce qu'au niveau de l'étiquette, est toujours la bienvenue.

     Avec un décalage d'une quarantaine d'année, les trotskistes emboîtent donc le pas à leurs anciens ennemis mortels du PCF, balançant un à un par-dessus bord tous les principes que, de toute manière, ils n'ont jamais fait qu'agiter et brandir en paroles : la lutte des classes, la révolution, la société communiste, etc. A la place, les voilà à concocter une usine à gaz de la "gauche radicale", raclant vaguement les fonds de tiroir des déçus de la gauche classique, alter-capitalistes ou encor écolos alternatifs et même socio-démocrates qui croient encor à une différence chimérique entre "libéralisme" et capitalisme.

    
A l'attention des futurs clients de sa nouvelle épicerie, le "leader minimo" a déjà esquissé les contours quelque peu floutés du programme des réjouissances : populisme et "socialisme" en seront les 2 grosses mamelles. Le "peuple" et tout ce qui est "petit" aura droit à une économie certes de marché mais maîtrisée par l'administration étatique et l'établissement de la "démocratie directe".

     Ah, la démocratie directe... une vieille lune resservie de générations en générations petites-bourgeoises se payant de trouvailles désuètes. Selon Besancenot, on a là la recette-miracle pour s'assurer la maîtrise de la spéculation, l'endiguement de la corruption et la fin de l'exploitation. Partant d'un constat évident, à savoir que la démocratie bourgeoise ne fonctionne que pour inter-changer des pions formatés produits en série par l'idéologie dominante, le facteur à pédales prétend instaurer à la base des entreprises cette fameuse démocratie qui assurera aux salariés le contrôle de leur "outil de travail". Et tout cela grace à des décrets mis en place une fois que le Che Guevara des postes aura obtenu, grace à des succès électoraux, des fauteuils ministériels. En quelque sorte un remake du "Front pop'" version 3ème millénaire.

     C'est gentillet, totalement inoffensif et légaliste en diable alors ça fonctionne tant bien que mal, d'autant que le nabot présidentiel ne voit pas d'un mauvais oeil le relatif succès actuel de cette extrême-gauche enfin propre sur elle. Car en ciblant le coeur meurtri d'un électorat de plus en plus démoralisé par le spectacle des éléphants qui trompent tout le monde énormément, celle-ci érode un peu plus la part de marché électoral de la social-démocratie, condamnée à exhiber sans pudeur sa nature collaborationniste et par là-même, à perdre ses éléments les plus écoeurés par cette tardive révélation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Sous le soleil du profit
commenter cet article

commentaires

sopadeajo 28/08/2008 02:36

HORS SUJET

mais il faut savoir défendre certains trucs; voici par exemple les commentaires que Barbier, le boss de l´Express m´a censuré (sauf les 2 avant derniers, et je ne sais pas ce qu´ils feront du dernier:

sopadeajo - 26/08/2008 02:07:10

Vous affirmez ceci, monsieur barbier :"Les Chinois ont fait respecter l´ordre, leur ordre; communiste, pas démocratique". Ce que vous dites
est équivalent à dire: les françois ont fait respecter l´ordre, leur ordre; gaulois, pas démocratique. A force de répéter constamment que
le communisme est mauvais (j ´allais vous demander ce qu´est démocratie, mais vous n´avez pas la taille,vous ne savez pas); des gens
risquent de vous croire. Et vous lassez; vous devriez quitter La France (et l´Europe) pour ce camp de concentration de l´argent facile que
sont les etatsunis. Vous lassez vraiment, monsieur; comment vous défendrions nous, le jour où vous en auriez besoin, si vous n´arrêtez pas
de connement nous insulter?? PS: Avec vous on a de plus en plus d´envie d´être ou de se faire communiste. Est-ce la faute et la mauvaise
compagnie des petits salauds:bhl,gluksman, etc...???



sopadeajo - 26/08/2008 02:25:16


Les etatsunis n´ont absolument rien à dire au sujet de l´Europe, et encore moins aux frontières mêmes de la Russie. La Georgie est
illégalement indépendante, et devrait être Russe; si un françois affirme que la georgie doit être indépendante de la Russie; d´accord,
mais il devra alors reconnaître l´indépendance de la Corse, de la Savoie, de l´Alsace ou son appartenance à l´Allemagne, etc....
L´extrème droite béatement suiveuse des usaniens a ouvert la boîte de Pandore, et ne s´en rend même pas compte.









sopadeajo - 26/08/2008 02:45:20


"Abkhazie et Ossétie du Sud - Moscou défie l'Otan" Ce titre est absolument faux. Il est à croire que c´est le journaliste (mauvais,
car sensationaliste ) qui veut la guerre. Moscou défie la Georgie est bien plus correct. Avec le petit sarkozy et les petits journalistes,
je ne crois plus que La France puisse jouer un rôle important dans le futur. Pourquoi, chers, ne demandez vous pas que les usaniens vous
prennent d´une fois pour toutes comme 51º état de l´union; vous mourez d´envie de payer vos fringues en dollars,
et de parler shakespearien-merloque.



Todos han sido censurados al día siguiente.



sopadeajo - 27/08/2008 19:06:30

C´est vous et le petit sarkozy, monsieur barbier, qui vous moquez de l´Europe.Vous ne croyez qu´en l´empire étatsunien,et vous ne concevez
qu´une europe sans majuscule, esclave du dollar,et de la machine militaire usanienne, et vous savez fort bien que vous ne faites que de la
littérature bon marché, pas du journalisme. Des 2 cyniques , vous et celui que vous défendez, je préfère encore le petit nicolas; ses
mensonges sont plus évidents et détectables, quoique non moins détestables que les votres. Censurerais vous ceci?



sopadeajo - 27/08/2008 19:20:09

Vous acceptez, señor barbier, que la Georgie s´indépendise de la Russie, mais vous n´acceptez pas que l´Ossétie du sud s´indépendise de la
Georgie etatsunienne (pas Européenne). Pourquoi ce réflexe pavlovien de voir toujours le mal chez les Russes, et rien que le béatifique
et monotone bien sempiternel chez les amers-loques ?? L´Europe grande se fera avec les Russes et sans les usaniens n´en déplaise aux vendus.



sopadeajo - 28/08/2008 02:26:12

Vous voyez bien, señor barbier, que vous êtes en traîn de créer une situation de guerre artificielle, de guerre contre la Russie; avec votre
editorial, avec la couverture de l´Express. Cela fait très longtemps que nous savons que le premier pouvoir c´est la presse, les media.
L´exécutif et le législatif ne sont rien; car l´opinion est créee de toutes pièces (habilement), par les media. Vous êtes en train de créer
une opinion hostile envers la Russie, et cela est très grave. Je ne suis pas sûr que vous vous en rendiez compte, mais si vous en êtes
conscient, c´est que vous faîtes ça pour sarkozy, qui est en quête de reconnaissance, qui vous a demandé de semer la pagaille pour que lui,
le petit président, puisse en sortir vainqueur et encore plus connu, plus médiatisé, plus aimé des petits. Nous trompons nous beaucoup,
allez vous censurer ceci?

Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV 28/08/2008 09:14


Le Sous-Lieutenant quant à lui, ne censure RIEN.


(Vieux) Thierry 26/08/2008 11:01

"désuettes" avec deux "t" ? Soit une préciosité m'échappe, soit le sous-lieutenant a abusé du Frontignan. Au reste, rien à redire bien évidemment sur ce portrait express du gendre-à-Krivine, un garçon dont la densité idéologique équivaut à celle de l'un de ces punks à chien dont les attroupements constituent un ornement pittoresque, quoique navrant, de nos villes et cités.

Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV 26/08/2008 11:42


Ah ! (Vieux) Thierry, heureusement que vous êtes là car, nom de dieu, le Sous-Lieutenant a commis cet impair A JEUN ! Aucune excuse, même si une légère hésitation se fit jour avant
d'accoler (avec 2 "c") ce 2ème "t", cet intrus surgi de l'empoussiérage (avec 2 "s") neuronal du cerveau karpovien. Comme le chantait le (Vieux) Léo :

                      "Il n'y a plus RIEN, plus plus rien..."

En ce qui concerne Besancenot, il remplit un créneau disponible sur la scène politicienne, celui laissé vacant par feu le Parti "communiste" français.

(Vieux) Thierry, que la Force et l'Honneur vous tiennent en leur sainte garde.

P.S. Karpov a corrigé l'erreur fatale.