Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 00:00


(CHRONIQUE ESTIVALE)

     "Morts pour la patrie, pour le drapeau, pour la liberté" et coetera. De droite à gauche et de gauche à droite, aucun politicien n'avait de mots assez glorieux pour "rendre hommage" aux 10 soldats français tués en Afghanistan.

     Ils nous expliquent ces va-t'en-guerre encravatés, avec des trémolos dans le gosier, que cette expédition militaire est menée pour "nous", afin de garantir "nos libertés démocratiques" (soit la liberté d'être exploité ou au chômage). Et comment cela ? Tout simplement en faisant de la sous-traitance "anti-terroriste" pour l'Empire états-unien, c'est-à-dire en tuant des Afghans. Elémentaire cher Watson.

     Quand on constate ce qui est arrivé aux Georgiens, 10 tués, ça n'est pas cher payé quand on désire jouer le caniche des Etats-Unis. Ces derniers, en état de crise économique, se sont orientés depuis Bush Junior vers une politique guerrière. Comme cible, il fallait bien remplacer l'ancien meilleur ennemi soviétique. D'abord soutenus et noyautés par la CIA, les Talibans ont accepté le rôle du casting et plus généralement tout ce qui est musulman. Cependant si les Russes et les Chinois postulent au rôle du "méchant", pas de problème, tout est ready, les scénaristes néo-conservateurs de Washington sont prêts à retoucher le synopsis.

    D'où ce discours lancinant des politicards franchouillards, à base de patriotisme de 14-18 réchauffé à la sauce mondialiste. Ces 10 soldats abattus sont tombés à point nommé, c'est le cas de le dire. Droite et gauche jouent du clairon national à l'unisson et ainsi, on comprend mieux ce qu'il en est de leurs soi-disant "différences". Pour la prochaine boucherie mondiale, nul doute qu'ils referont "l'union sâcrée", comme par le passé, pour envoyer à l'abattoir dans la joie et la bonne humeur ces masses de salariés et de chômeurs qu'en temps de "paix" ils envoient aux urnes. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Sous le soleil du profit
commenter cet article

commentaires