Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 13:48
 
CIGARETTES, ROLEX ET P'TITES PEPETTES

fumeur.jpgundefined
    


pi--ces.jpg

     En ce début d'année 2008, le Sous-Lieutenant Karpov revient sur un évènement qui semble augurer que 2008 ressemblera à 2007 comme 2 sacs plastique.
    
       A l'occasion de la nouvelle règlementation sur le fûmage dans les lieux publics, on a pu voir monter au créneau main dans la main, usagers de la clope et commerçants-tenanciers de bars-tabacs.
     Dans un esprit sociable tout à leur honneur et digne des plus hautes vertus citoyennes, ils ont invoqué à hauts cris la liberté et la démocratie, soit la liberté de se goudronner leurs poumons et ceux des autres par la même occasion, plus la démocratie, c'est-à-dire l'institution qui permet à n'importe quel fumeur de s'en remettre à l'ordre public pour défendre ses droits de futur cancéreux à enfumer son prochain, son klebard, ses mioches, les voisins, ...
    
     Le Sous-Lieutenant insiste sur cet aspect argumental caractéristique de ces nobles défenseurs des "libertés" chéries : il en fut déjà question lors de la grève des cheminots, où les mêmes usagers et les mêmes marchands de soupe hurlèrent qu'on attentait aux mêmes "droits" et à la même "démocratie", qu'on prenait en otage chefs d'entreprise, usagers des transports et employés des dites entreprises.
    
     Cependant, l'administration Sarkozy sucra les retraites d'une certaine catégorie de salariés - que l'on dénonça comme outrageusement "privilégiés" - et il fut annoncé à tous que désormais, il allait falloir travailler bien plus et plus longtemps pour gagner bien moins et moins longtemps (afin que les patrons puissent de nouveau augmenter les profits d'entreprise de manière substantielle et concurrentielle, au nom de ce que vous savez...).
    
     Pour faire passer cette pilule de la taille d'une pizza états-unienne, que croyez-vous que le nabot élyséen brandit comme faisceau d'arguments imparables ? Hé bien, "la liberté, la démocratie et ragnagna". De retour de pèlerinage chez Panzer Ier puis d'une club-Méd'-party en Egypte chez le très démocrate Moubarak, c'était bien le moins qu'il pouvait faire.
    
   Sans jouer les Elizabeth Teissier (l'ancienne "call-voyante" à Mitterrand), le Sous-Lieutenant Karpov annonce sans solennité que quoi qu'il advienne, 2008 sera placé sous l'égide des droits du chrétien libre, civilisé, citoyen, démocrate et éventuellement chômeur, s'il n'est pas employé librement sous-payé dans une boîte merdique et citoyenne.
    
        Et joyeuses crêpes.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Dingo 05/01/2008 12:35

Je comprends ludo, mais sa méthode non. Laissons s'établir des cafés fumeurs à titre exotique lorsqu'il y a possibilité de choix local. Tout le monde n'habite pas en ville Par contre j'apprécie tout particulièrement l'attention de SLK pour les chiens. Karpov t'en connais des cafés sans chien ? Tu sais le truc mazouté et sans vie qui essaye de dormir dans un autre rêve, ou tout le monde est libre au moins une heure dans son existence.Pour les serveurs tu m'as dis qu'un blanc vaut deux africains : prenons des serveurs noirs, il n'y aura que demi mal.Moi j'aurai plutôt proposé des chrétiens ou des islamophiles. Non mais des serveurs fumeurs ça doit exister, non ? Je sais c'est un peu risqué...Fumeur moi même, je suis pour l'interdiction à 100 %. J'aurais préféré qu'on s'occupe bien davantage des marchands de morts qui nous rendent à crocs (pas mal !?) en toute impunité.Liberté ? Mon cul

Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV 05/01/2008 21:25

C'est comme en musique : une blanche vaut 2 noires.Pour ce qui est des chiens, c'est aux maîtres de leur apprendre le caniveau. Sinon il en est pour eux comme pour leurs propriétaires : on en trouve des sympas, des malins, des très cons et des bêtes et méchants. Généralement, tel maître tel chien.

ludovic pautier 04/01/2008 16:44

imposer à tous, tel jour, partout , une interdiction doublée de menaces de verbalisations sévères c'est drôle ,au pays du libéralisme enchanteur ,ces méthodes soviétiques.le dogmatisme libéral triomphant aura pu laisser à chacun des eétablissements d'apposer un macaron annonçant la couleur.chacun aurait pris ses responsabilités. mais on voudrait faire notre bonheur , notre radieux avenir , en passant outre le fait qu'on a peut-être bien le droit de décider de crever en allant boire des pions chez les amateurs de volutes (ce qui est mon cas) plutôt que de survivre au milieu d'une bande d'hygiéniste au petit pied s'emmerdant au comptoir à siroter des vittel fraise.ouais, mais le coût pour la sécu une fois que t'auras pécho le crabe ou autre infection purulente ?bon, d'abord je cotise à la sécu pour un tas de truc dont perso j'ai même pas idée. et c'est très bien. deuxio, ça renvoie au débat sur la fin de vie, l'acharnement thérapeutique, les sons paliatifs et l'euthanasie. mais tout c'est déjà oublié. parti en méfu.allez,beaune côtes de nuit quand même.ludo

Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV 04/01/2008 18:49

Curieux tout de même : le fumeur invétéré réagit en parlant de "méthodes soviétiques" quand il s'agit simplement de cloper à l'air libre."Le droit de décider de crever" ne concerne donc pas l'individu qui travaille et fait un boulot dangereux pour sa santé. 

Yacedjaz 03/01/2008 21:41

Joyeuses crêpes !!

Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV 04/01/2008 11:01

Surtout les crêpes au Sarrazin...