Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 15:34
 


LA MALADIE PETITE-BOURGEOISE DE LA GAUCHE

l-homme-crucifi--.jpg("L'Homme crucifié", fresque murale de Diego Rivera ; Trotski est à droite, derrière le drapeau rouge)

    
     "Le marxiste révolutionnaire ne saurait aborder sa tâche historique sans avoir rompu moralement avec l'opinion publique de la bourgeoisie et de ses agents au sein du prolétariat. Cette rupture-là exige un courage moral d'un autre calibre que celui des gens qui vont criant dans les réunions publiques : "A bas Hitler, à bas Franco !" Et c'est justement cette rupture décisive, profondément réfléchie, irrévocable, des bolcheviks avec la morale conservatrice de la grande et aussi de la petite-bourgeoisie, qui cause une frayeur mortelle aux phraseurs de la démocratie, aux prophètes de salons, aux héros de couloirs. De là leurs lamentations sur l'"amoralisme" des bolcheviks. Leur façon d'identifier la morale bourgeoise avec la morale "en général" se vérifie sans doute le mieux à l'extrême gauche de la petite-bourgeoisie..."

(Léon Trotski, Leur morale et la nôtre, 1938)

Partager cet article

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Politik
commenter cet article

commentaires