Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 17:48

LA SOLIDARITE OUVRIERE SURPASSE L'"IMPERATIF CATEGORIQUE"



L--on-et-Diego-copie-2.jpg    (avec le peintre Diego Rivera en 1940)  



       "Les règles "généralement reconnues" de la morale gardent le caractère algébrique, c'est-à-dire indéfini, qui leur est propre. Elles expriment seulement le fait que l'homme, dans son comportement individuel, est lié par certaines normes générales, puisqu'il appartient à la société. L'"impératif catégorique" de Kant est la plus haute généralisation de ces normes. Mais en dépit de la situation éminente que cet impératif occupe dans l'Olympe philosophique, il n'a rien, absolument rien de catégorique, n'ayant rien de concret. C'est une forme sans contenu.

     La cause du vide des formes obligatoires pour tous c'est que, dans toutes les circonstances importantes, les hommes ont un sentiment beaucoup plus immédiat et plus profond de leur appartenance à une classe sociale qu'à la "société". Les normes de morale "obligatoire pour tous" reçoivent en réalité un contenu de classe, en d'autres termes, antagonique. La norme morale est d'autant plus catégorique qu'elle est moins "obligatoire pour tous". La solidarité ouvrière, surtout dans les grèves ou derrière les barricades, est infiniment plus catégorique que la solidarité humaine en général".

                                        (Léon Trotski, Leur morale et la nôtre)
                                       
    

Partager cet article

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Politik
commenter cet article

commentaires

Lux interior 02/11/2007 11:54

AlohaC'est tellement vrai, que pour détruire cette solidarité qui emmène les révoltés à la mort sans jamais se renier, le choc frontal n'est plus efficace. Il faut donc au pouvoir réussir à inciter certains opposants à la trahison, ce à quoi il parvient la plupart du temps. Le dégoût de ses semblables est plus destructeur que les balles. Et vu que la classe au pouvoir est imprégnée jusqu'à la moelle d'un cynisme sans bornes, il n'y a pas vraiment de solution 'soft' envisageable. Fraternellement

Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV 02/11/2007 16:23

Karpov ne te le fait pas dire. La classe dirigeante a développé une science de la conservation du pouvoir à la mesure de son système prédateur tentaculaire.La prise de conscience collective de la nécessité de rompre avec le pacifisme ambiant sera une étape décisive à franchir pour les damnés de la Terre.Force et Honneur