Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

14 octobre 2007 7 14 /10 /octobre /2007 15:47
GAI GAI PACSONS-LES !


Laporte-jambon.jpg

rubon108.jpg
(De Président Sarko, il dit : "Des hommes comme lui, il faudrait qu'ils soient plus nombreux en France")




(Le nabot élyséen, quant à lui, considère Bernie the door comme son "ministre préféré")


     
La situation est désespérante, mais pas grave. Certes Cécilia s'est de nouveau "fait la valise" (terme également employé en rugby), mais cela était prévisible face à l'hyper-activité émotive provoquée chez son petit bonhomme de mari par sa propre élection, tant il est frappant que la présidence convoitée depuis le berceau ne l'a ni embelli ni rasséréné (bien au contraire).
     Certes, le XV de France, coaché par un Laporte "madrangisé", s'est de nouveau ramassé contre l'équipe d'Angleterre, trop contente de profiter de cette psycho-rigidité rugbystique pour pouvoir défendre, dans une semaine, son titre de championne du monde, alors qu'il n'y a pas 15 jours elle était à la rue (36 pions à rien dans la musette, encaissés contre l'Afrique du Sud !).
      
  De ces lamentables râteaux synchronisés des 2 psychotiques sur-médiatisés, on peut tirer du "positif" : ces 2-là se cherchent depuis trop longtemps pour ne pas, au seuil de la catastrophique situation dans laquelle ils se sont mis à pieds joints jusqu'à la ceinture, appuyer l'un sur l'autre leurs détresses mutuelles. C'est dans ce genre de pitoyable naufrage que se forgent les plus belles amitiés amoureuses.

      N'écoutant que sa compassion d'humaniste invétéré, le Sous-Lieutenant Karpov invite le nabot survolté et le représentant en jambon et produits de luxe à assumer l'inévitable conséquence de leurs faillites respectives :

                                                  PACSEZ-VOUS LES GARS !                                  

Partager cet article

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans Rubrique à brac
commenter cet article

commentaires

Yacedjaz 15/10/2007 20:47

J’ai la berlue. J’avais lu : « (…) mais cela était prévisible face à l'hyper-activité émotive provoquée chez son petit bonhomme de mari par sa propre ÉRECTION. » Et ne comprenant pas les thèmes du rugby, et de la présidence qui suivent, je saute. Jusqu’à : « C'est dans ce genre de pitoyable naufrage que se forgent les plus belles amitiés amoureuses. » Donc je me résume : Cécilia a pris la porte par crainte du mari hyperactif. Mari, lui-même ému hyper-activement par sa propre érection. Émotion si violente que le mari est invité à se pacser avec une porte. Je me dis que quelque chose cloche. Je relis. Et là tout s’éclaire : un R s’était glissé en lieu et place d’un L. D’où l’importance de l’alphabet en milieu prolétaire. Salut fraternel.

Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV 16/10/2007 10:38

     "Election" "érection", qui sait ? Sans doute l'inconscient karpovien est-il lui aussi susceptible de ce genre d'ironie libidineuse.     Karpov a simplement remarqué la complémentarité entre l'échec amoureux du Président et l'échec sportif de Bernie. Car il se trouve que le 1er a beaucoup investi dans le second. Il est aussi à souligner que, dans la défaite du XV de France contre les Rosbifs ressuscités, TF1, qui retransmettait la rencontre, n'a pas fait UN plan sur le nabot élyséen. Même le rugby devient de la docu-fiction fictive.     Et maintenant, ce pauvre Laporte va découvrir les "valeurs" de la politicaillerie. A côté, les "tampons" et les "cartouches" du rugby, c'est de l'ouate.     Fraternellement