Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juillet 2007 4 12 /07 /juillet /2007 13:09
lang-jack.jpg
MADAME A SES VAPEURS


          Jack Langue, ex-ministre de la Culture Bourgeoise au sein du gouvernement "Mythe errant", a décidé de démissionner des instances dirigeantes du PS, et invite tous les membres desdites instances à l'imiter, lui, l'inimitable, l'unique, le paon-en-chef des enculturés de la gauche française.

          Quel est donc le motif du courroux de notre Jack Langue national ? Eh bien, sa direction lui demande logiquement de ne pas répondre aux appels langoureux de Président Sarkozy. Somme toute, une discipline d'organisation des plus basiques.

         Mais cette injonction déplaît fortement à l'encravaté égo-centriste. Monsieur Langue n'est pas membre du PS, c'est le PS qui est membre de la société médiatique "Langue Showbizz and co". Monsieur Lang dénonce le "caporalisme" de l'ex-Mr Royale. C'est un peu comme si l'on reprochait au dalaï-lama d'être trop brutal dans ses décisions. En fait, au sein du PS, Mr Langue pense avoir droit à un statut spécial : "j'utilise le PS à l'avancement de mon plan de carrière, mais quand celui-ci ose me donner une consigne, je dénonce sa dictature". Il n'est pas le seul dans son cas : Strauss-Kahn, futur PDG du FMI (soutenu par le nabot présidentiel) et Fabius, futur ex-looser, s'estiment devoir être traités à la même enseigne. Peut-être l'occasion pour le PS d'envoyer au cimetierre ses éléphants qui continuent désespérément de "se la raconter". Mais le secrétaire général du PS Porcinet est-il fait de ce jambon crû, lui qui vient de se faire découper en tranches par son ex-belette ?

       Alors, l'espoir renaît de ne plus avoir à subir l'affligeant spectacle du paon-qui-fait-la-roue, se caresse suavement le noeud (de cravate) dans l'espoir d'un "mandat" - n'importe lequel pourvu qu'il y ait des caméras -, prononce des phrases dont la "creusitude" le dispute à la plus vulgaire démagogie et passe la majeure partie de son temps "hors-champ" à s'entraîner au retournement de veste olympique. 

        Madame a ses vapeurs ; il lui faut partir en cure, prendre les eaux et surtout, par compassion pour la population française, ne plus revenir, jamais. 
Partager cet article
Repost0

commentaires

N
trop excellent !!
Répondre
J
ne plus revenir, jamais... alors là, pas un instant j'ycrois. On n'a pas fini de la voir, la choute!
Répondre