Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2007 1 09 /07 /juillet /2007 15:35
L'ETAT DE NON-GRÂCE

rubon108.jpg

     Président Sarko vient de l'annoncer : il n'y aura aucune traditionnelle "grâce présidentielle" accordée à aucun emprisonné que ce soit.
       Président Sarko est un bonhomme de "rupture", et la tradition est faite pour être rompue. Il a notamment justifié cette non-grâce par le fait qu'avoir été élu démocratiquement par une majorité électorale ne lui donnait moralement pas le droit "d'effacer l'ardoise". Et l'ardoise de Cécilia ?

     Ainsi, les emprisonnés qui espéraient - en prison l'espoir fait survivre - pouvoir sortir du Trou cet été et retrouver l'air pollué mais libre en resteront pour leurs frais d'espoir. Il leur faudra garder leur calme à 4 ou 5 par mini-cellule, dans la moiteur de la saison estivale (contrairement à ce que pense la grosse ménagère en-dessous des 50 balais - mais qui fait largement plus - qui a voté Sarkozy, les prisons ne sont pas climatisées). Il faudra à ceux que cette annonce aura de nouveau dés-espérés se contenir pour ne pas imploser, ne pas foutre le feu au mitard, ne pas hurler la nuit, ne pas sombrer dans la tentation d'en finir. Du moment que Président Sarko caresse la grosse mémère à TF1 dans le sens de la pilosité moustachière. Oui, Président Sarko sait aussi flatter l'opinion publique, cette gélatine synthétique mollasse manipulée et palpée par des insectes humains dénominés "journalistes".

      Mais il ne faut pas perdre espoir. Si d'aventure éclataient
dans les prisons françaises  - honte de l'Europe - des révoltes ("mutineries" dans le jargon médiatique, la même terminologie que dans la terrible marine anglaise d'autrefois), on en serait gré à Président Sarko et à la populace satisfaite par tant d'état de non-grâce.

prison.jpg
     
Partager cet article
Repost0

commentaires

J
ok, le prof à la dérive (c'est à ce point?), c'est vrai que le fait du roi, ce n'est pas le summum de l'esprit maison, mais quand même: combien de gus sont au trou pour deux fois rien, combien n'y sont pas car protégés, qui croiera que la justice n'est pas "de classe", qui, en conséquence, pourrait trouver normal la condition carcérale faite aux prisonniers? Alors voilà, le Sarko avait UNE occasion d'humanité, UNE. Certes fondée sur un droit monarchique, comme le sont tous ses pouvoirs -et foutredieu qu'il en use, le mec!- mais celui-là, il ne l'utilise pas, celui là JUSTEMENT qui avalise la répression!!!  Qui avalise la justice de classe, au nom de principes ouvertement tels!!!! Pas beson d'avoir lu Surveiller et Punir de Foucault pour savoir ce que ça veut dire de notre démocratie...
Répondre
L
Même si je ne suis pas Sakorziste (plutôt pas du tout), même si les conditions de détention sont inadmissibles, je ne vois pas pourquoi il y aurait "des cadeaux" de fait, par une simple décision du chef de l'état. Ceci doit être encadré, et ne pas faire l'objet de la simple décision du président.Ce n'est que mon avis.
Répondre
S
     Eh bien, le Sous-Lieutenant Karpov, lui, se place du point de vue humain : quand on est entaulé, les possibilités de remise de peine ou de grâces présidentielles, ce sont toujours des points de repère qui aident à survivre. Vous trouvez les conditions de détention "inadmissibles", cela est tout à votre honneur. Mais il faut aussi pratiquer l'empathie : qu'y a-t-il derrière "l'inadmissible" ? Le traitement SOUS-HUMAIN d'une population.     Les remises de peine sont déjà "encadrés" par la législation. De toutes les façons, grâce ou pas grâce, c'est toujours le "fait du roi". Le nabot de l'Elysée a dit qu'il examinerait éventuellement les demandes de grâce au cas par cas et non plus collectivement. Ce faisant, il se pose en monarque tout-puissant et flatte de manière répugnante un électorat français réactionnaire.
J
ça je vais pas dire le contraire; garde toi de la gauche. La catin! Enfin on n'attendait pas mieux d'elle....
Répondre
J
et c'est qu'il est même populaire, l'homme de la rupture! T'as vu comme les médiamètres lui servent la soupe (populaire), avec des 60% de satisfaits...oh oh, la mère Parisot, patronne d'un institut sondagier lui fait ça aux p'tits oignons... On est dans l'ubuesque, le charlatanesque incroyable. Sauf que dans les prisons, le désespoir... Et s'ils foutaient le feu, hein, les désespérés? Un bon feu de 14 juillet, au nom de la liberté et de la dignité? au nom du ras le bol au moins? IL va durer combien de temps le cirque médiocre et médiatique du nabot démago?
Répondre
S
L'état de grâce non-gracieux durera tant que la non-réponse sociale, durée complexe à évaluer exactement. Les seuls qui, au soir de l'élection du nabot, n'ont pas validé le résultat, sont stigmatisés par tout le monde, ils ont en face d'eux une droite et SURTOUT une gauche (Strauss-Kahn bientôt président du FMI avec l'appui du nabot ?).La démocratie est la vraie putain de la Raie publique.