Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2007 6 07 /07 /juillet /2007 18:34
MENTEUR MENTEUR


Villepin.jpg

     C'était un grand poète, hussard et flamboyant

Un gandin, un esthète aux costumes voyants

Il éleva le bain au rang d'Art politique

Notre beau Villepin aristo et lubrique.


Mais il eut un rival, nabot très ambitieux

Le duel fut fatal à notre beau précieux

Le voila convoqué tel une de ces racailles

Las ! Le grand perroquet va finir à la baille.


"Adieu mes ambitions, au revoir mes maîtresses

Quand je s'rai en prison, gare à mes nobles fesses

A l'heure de la toilette il ne fera pas bon

Que je tourne la tête à mes potes de zonzon
".
Partager cet article
Repost0

commentaires

J
donc ils vont juste partouzer entre gens du même monde... moins drôle!
Répondre
J
je repasse ici au atin, je me marre de nouveau, et pis j'ajoute: on se viole ds les douches, entre VIP?Mais c'est moins marrant à imaginer...vont juste continuer à partouzer entre gens du même monde (dommage que Papon soit plus là...l'est pas resté longtemps, remarque)Salut
Répondre
S
     Les prisons pour VIP sont fort différentes de celles du commun des quelques 50 000 personnes qui croupissent en taule.     Ou alors, au sein même d'une prison ordinaire, les notables engeolés ont droit à un traitement spécial : cellule individuelle, spacieuse, meublée, tout confort, nourriture excellente apportée du dehors etc. Les murs des prisons n'effacent pas les clivages sociaux, au contraire ils les accentuent.
J
"aristo et lubrique"...contre "nabot très ambitieux"...très bon, Karpov.La politique de nos grands zommes, ces hominicules ridicules MAIS malfaisants se résume bien à ça.Tu crois vraiment que les potes de zonzon vont se taper le grand bélâtre? Même pour rire? En tout cas moi aussi j'ai bien ri!
Répondre
S
     Karpov imagine volontiers le grand flandrin se faire "taquiner" par des co-prisonniers.
I
très réussi, j'ai beaucoup ri !dommage qu'ils n'y aillent pas ensemble, non ?
Répondre
S
     Hé oui, dommage car     Ainsi est la loi     Des bourgeois de peu de foi     D'éviter toujours le mitard.