Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 10:58
                                               ENTRE ICI HOMME HABILE


     
Homo Habilis fut le 1er "homme", que les singes savants agnostiques de la pensée le veuillent ou non, que ça les démangent ou pas, que cela provoque chez eux des ulcérations variqueuses ou des criaillements civilisés.

     L'ancêtre Homo Habilis - ancêtre de l'agnostique, du matérialiste dialectique et du scientologue psychotique - est associé à l'apparition du langage de par ses capacités physiologiques, mais aussi du fait que son arrivée sur la scène humaine coïncide avec celle des 1ers outils.
     Le Grand Ancien Australopithécus était incapable de fabriquer quoi que ce soit. A l'instar du bonobo, du pinson galapaguesque ou de la loutre de Californie, l'Australopithèque pouvait se saisir d'un caillou ou d'un bâton, pour assommer une de ses compagnes, un congénère vindicatif ou un pécari de passage.
     Homo Habilis, lui, fabrique. Sa pierre ou son bout de bois, il le manufacture, c'est-à-dire qu'il opère une transformation de la Nature : entre ici, Homo Habilis, au panthéon de l'être humain et surtout, garde-toi de prêter attention aux gémissements amphigouriques de certains de tes descendants, et non des moins ingrats.       

     L'outil, tel est le "secret" dévoilé de l'humanité de l'homme, un parmi d'autres. L'outil suppose la pensée conceptuelle, pensée spécifique aux êtres humains et même aux philosophes. Homo Habilis conçoit, il se représente mentalement ce qu'il va accomplir pratiquement : fabriquer à partir d'une matière première prélevée dans la nature, un objet en fonction d'un but précis (trancher, couper, tailler, etc.). Voilà un garçon bien plus efficient qu'un député ou un sociologue.

     Homo Habilis a fabriqué des outils en bois qui, évidemment, ne sont pas parvenus jusqu'à aujourd'hui. Par contre, son industrie de la pierre a été exhumée. Pour faire d'une caillasse un objet précis, il faut en avoir dans le "caillou" : les gestes doivent s'accomplir dans un certain ordre et pas n'importe comment, ce qui implique un savoir-faire. Homo Habilis était diplômé d'HPN (Haute Pratique Naturelle). De ce savoir-faire découle l'émergence d'une nouvelle dimension propre à l'être humain : la culture.

     

Homo-habilis.jpg(Homo Habilis, humain tout simplement) 


     
     L'irruption d'Homo Habilis s'incorpore naturellement au schéma de l'évolution darwininenne : cette histoire inscrite dans les restes fossiles est un mouvement vers la complexification. A partir de "HH" (soyons plus familiers avec ce sympathique ancêtre tout-à-fait humain), l'évolution ajoute un axe à son mouvement, celui de la culture et là encore, il est question de complexification.

     Dans un 1er temps "préhistorique", évolutions morphologique et culturelle sont concomittentes. Aujourd'hui c'est la 2ème qui a nettement "accéléré" : peu de choses séparent physiquement l'humanité aujourd'hui avec celle qui vivait il y a 50 000 ans. Par contre la différence culturelle est immense, même avec les penseurs agnostiques les plus dépressifs, de ceux qui profèrent tranquillement :

        "La simple vision d’un homo habilis nous suffirait d’ailleurs probablement pour lui refuser l'humanité que nous revendiquons pour nous-mêmes…"

     La simple lecture d'une telle remarque suffit au Sous-lieutenant P.M. Karpov pour accueillir Homo Habilis au Club de l'être humain et en refuser l'entrée au petit homme impuissant qui l'a pondue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sous-lieutenant Piotr Marat KARPOV - dans karpov
commenter cet article

commentaires